Ouvrir le menu principal

Électre (bibliographie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Électre (homonymie).

Électre est une base française de données bibliographiques, qui a été réalisée par le Cercle de la librairie.

Sommaire

HistoriqueModifier

La base Livres Disponibles (1970)Modifier

La base bibliographique Electre est l'héritière de la base de données créée en 1970 par France Expansion sous le nom de Livres Disponibles. Il existe déjà alors Books in Print, recensant les ouvrages de langue anglaises disponibles, réalisé pour la première fois cette année-là aux États-Unis via l’informatique par les Éditions Bowker. Un ouvrage voisin est  publié par les grossistes allemands pour la langue allemande. Rien pour la langue française. Quelques tentatives  des Éditions du Cercle de la Librairie, telles le Catalogue des livres de Littérature et de Sciences humaines disponibles sont restées sans suite. Jacques Dodeman, qui vient de quitter la direction du Groupe International Hachette pour créer France Expansion, décide de tenter de combler ce vide. L’entreprise est considérable. L’informatique est balbutiante : la saisie se fait via des cartes perforées... Il faut bloquer chaque nuit la totalité du parc des ordinateurs du Centre de Calcul  de l’École des mines de Paris pour traiter les informations du jour. Les éditeurs n’ont pas un relevé précis de leurs ouvrages disponibles ni de leurs caractéristiques.

Durant dix-huit mois, une cinquantaine d’enquêteurs contrôlent les stocks de chaque éditeur et douze bibliographes à plein temps seront nécessaires pour parvenir à la première édition des Livres Disponibles, qui paraissent en deux énormes volumes, fin 1972[1]. L’accueil des professionnels est enthousiaste, chez les syndicats d’éditeurs et de libraires des pays francophones[2] tout autant que chez les bibliothécaires[3]. Le Monde en parle en Une[4]. La Bibliothèque publique d'information du Centre  Beaubourg loue  la base pour créer l’ensemble de son premier fonds, tout comme la première librairie de la Fnac. Suit un Répertoire de l’Édition au Québec réalisé en liaison avec le Conseil Supérieur du Livre[5]. Un trimestriel Francophonie Édition vient compléter les répertoires annuels, et une nouvelle édition en 4 volumes paraît en 1975. La couverture s’améliore : 5000 pages contre 2800, 160 000  titres contre 110 000 (Cette deuxième édition obtiendra la même année le prix du plus beau livre de référence). Le Cercle de la Librairie, qui considère que ce type d’information ne peut être laissé en  mains privées et doit être traité par les organismes professionnels, passe accord avec une base de données concurrente née aux États-Unis, Le Catalogue de l’Édition Française. Devant cette  nouvelle situation, France Expansion accepte à son tour de céder son activité.

Livres disponibles paraît à partir de 1977 sous le copyright du Cercle de la Librairie. Francophonie Édition et À Paraître, rachetés eux aussi, cessent de paraître. Les Éditions du Cercle de la librairie achèteront finalement la totalité des actions de France Expansion le 29 septembre 1986 [6].

La base ElectreModifier

La version publique, appelée Electre, a été dévoilée lors du Salon du livre de Paris en 1986[7]. D'abord accessible par Minitel (1986), puis sur cédérom (1989), elle a basculé sur Internet en 1997. Elle a vocation à recenser tous les livres édités en France. La base conserve également les notices de livres épuisés et annonce les livres à paraître.

En 2006, seules les versions Internet et Minitel restent disponibles. 2009 voit l'arrêt définitif de la version Minitel.

Le seuil du million de notices est franchi début 2007[7] et 1,3 million de notices sont téléchargées en 2011. La base Électre suit désormais les spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques. En 2011, plus de 70 000 notices bibliographiques ont été produites dans l'année.

Fonctionnement de la base bibliographiqueModifier

La base bibliographique Electre est principalement destinée aux professionnels de l'édition, de la librairie et des bibliothèques. Elle est commercialisée par abonnement. Seule la version Minitel, grâce à la tarification kiosque, a pu être proposée au grand public. Les bibliothèques clientes peuvent récupérer les notices d'Electre au format MARC pour les intégrer dans leur propre catalogue.

On peut aujourd'hui trouver à propos d'un livre, dans sa notice bibliographique (également en format UNIMARC), dans le cas de figure le plus complet, les informations suivantes[8] :

  • son titre, ses auteurs, son éditeur et sa collection
  • la photo de sa couverture
  • sa date de parution et sa disponibilité (disponible, à paraître, manquant provisoirement ou épuisé)
  • son distributeur
  • son prix public
  • ses codes ISBN, EAN et ISSN
  • son résumé (fait par les catalogueurs d'Electre ainsi qu'un résumé de l'éditeur)
  • la retranscription du texte de quatrième de couverture
  • sa description (poids, taille)
  • ses index de lexique, de thème, de genre ainsi que Dewey et Rameau
  • le public visé
  • des critiques
  • une biographie des auteurs
  • la table des matières

Ces différents types d'information permettent de faciliter le travail des utilisateurs :

  • Identifier un titre précis
  • Dégager rapidement une sélection d'ouvrages correspondant à un besoin précis (pour renseigner efficacement les lecteurs)
  • Approfondir la connaissance d'un ouvrage
  • Feuilleter un livre lorsque l'option est disponible
  • Réaliser une revue de presse en identifiant la couverture média d'un ouvrage
  • Exporter les notices bibliographiques pour pouvoir les utiliser sous une autre interface numérique
  • Etc.

Notes et référencesModifier

  1. French « Books in Print » now available. The European scene, Herbert  R Lottman Publishers Weekly, New York octobre 1972
  2. Bientôt sans doute on se demandera comment on avait pu se passer plus longtemps d’un tel répertoire Pierre Tysseyre Président de l’Union des Editeurs de Langue Française. Un Instrument de travail indispensable W Herckenrath, Président du Cercle Belge de la Librairie. Nous regardions avec envie en direction de Books in Print. Nous sommes heureux de constater qu’un ouvrage de conception semblable a été édité, avec tous les avantages  dus à une parfaite connaissance des particularités nationales Jacques Plaine, Président de la Fédération Française des Syndicats de Libraires. Il répond aux vœux de tous ceux qui se soucient d’efficacité Jacques Matile Président de la Société des Editeurs et Libraires de la Suisse Romande L’initiative est particulièrement heureuse et va combler une sérieuse lacune  En publiant, avec une rigueur accrue cette nouvelle édition, France Expansion consacre sa vocation en matière Jean Marc Léger Secrétaire général de l’Association des Universités de langue française. Le Cercle de la librairie qui s’honore d’être chaque semaine, avec la Bibliographie de la France,  à la base de toute information bibliographique, ne peut qu’applaudir à l’important ouvrage que présente France Expansion Yvon Chotard Président du Cercle de la librairie et du Syndicat National de l’Édition etc.
  3. Présentation complète de la base de données et des publications papier dans Europe, the forgotten continent par LM Newman, bibliothécaire  de l’Université de Lancaster Séminaire St Anthony College, Oxford 26 mars 1977
  4. Le Livre Français en ordinateur. Jacques Cellard consacre son « rez-de-chaussée » en Une du Monde et sa chronique à Livres Disponibles et à ses bases de données. « La concurrence entre le « Traditionnel », actuellement représenté par  Les Livres de l’Année », de la Bibliographie de la France et l’ « Informatique » représenté par les Répertoires francophones de France Expansion est techniquement trop inégale pour ne pas se conclure, à moyen terme, par la victoire de l’ordinateur » Le Monde 1975
  5. France Expansion et le Québec.Répertoire de l’Édition au Québec Vient de paraître Montréal, Juin 1973... A l’occasion du 15e anniversaire du Conseil Supérieur du livre, le 7 février dernier, M. Dodeman, Président de France Expansion, présente Livres Disponibles à M. Jean-Paul L’Allier, Ministre des Affaires Culturelles du Québec, Vient de paraître Montréal, Avril 1976.
  6. On trouvera une présentation complète de la création de la base dans  Jacques Dodeman Mémoires de papier, Souvenirs d'un commis voyageur en culture française. L'Art Aujourdhui, 2014 (ISBN 9782955064405)
  7. a et b Daniel Garcia, « Electre Biblio, la base qui monte », dans Livres Hebdo, no 745, 12 septembre 2008, p. 8-9.
  8. Electre.com pour les nuls, 2009

Lien externeModifier