Élections municipales maliennes de 1992

Des élections municipales sont organisées le au Mali. Premières élections démocratiques après la chute du régime de Moussa Traoré, elle se déroule dans les 19 communes urbaines du Mali : Nioro, Kayes, Kita, Kati, Koulikoro, Koutiala, Bougouni, Sikasso, Ségou, San, Mopti, Tombouctou, Gao et les 6 communes de Bamako.

ContextesModifier

Le , le lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré renverse Moussa Traoré qui dirige autoritairement le pays depuis 1968. Ce Coup d’État intervient alors depuis plusieurs mois se succèdent des manifestations organisées par les associations démocratiques et les syndicats de travailleurs et d’étudiants pour réclamer le multipartisme, manifestations violemment réprimés par le régime du parti unique, l’Union démocratique du peuple malien (UDPM).

Les militaires forment avec les représentants du mouvement démocratique le Comité de transition pour le salut du peuple qui organise une conférence nationale chargée d’établir une nouvelle constitution. Cette constitution est adoptée par référendum le , une semaine avant ces élections municipales.

RésultatsModifier

L’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice arrive largement en tête obtenant 214 sièges de conseillers sur 749, loin devant l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain US-RDA (129 sièges) et le Congrès national d'initiative démocratique (Cnid)[1].

Nombre de conseillers obtenus par chaque parti aux élections municipales de 1992[1]
Parti politique Sigle Sièges
Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice Adema-Pasj 214
Congrès national d'initiative démocratique Cnid 97
Parti démocratique pour la Justice PDJ 4
Parti pour la démocratie et le progrès PDP 40
Parti écologiste pour l’intégration PEI 6
Parti malien pour le progrès PMP 9
Parti de la prospérité et de la solidarité PPS 1
Parti malien pour le progrès social PMPS 1
Parti progressiste soudanais PSP 29
Parti pour l’unité et le progrès au Mali PUPM 1
Rassemblement pour la démocratie et le progrès RDP 64
Rassemblement pour la démocratie du travail RDT 11
Rassemblement pour la justice et le progrès RJP 2
Union pour la démocratie et le développement UDD 63
Union pour la démocratie et le salut UDS 1
Union des forces démocratiques UFD 50
Union des forces démocratiques pour le progrès UFDP 23
Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain US-RDA 129
total 749

Suite des électionsModifier

À ces élections municipales succèdent en mars les élections législatives puis en avril et mai l’élection présidentielle.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Ministère de l'Administration territoriale chargé des relations avec le CTSP et les associations, Résultat des élections municipales du 19 janvier 1992