Élections législatives turques de 1991

Les élections législatives turques de 1991 ont eu lieu le .

Élections législatives turques de 1991
450 sièges de la Grande Assemblée nationale
(Majorité absolue : 226 sièges)
Corps électoral et résultats
Inscrits 29 979 123
Votants 25 157 089
83,92 % en diminution 9,4

Suleyman Demirel 1998.jpg DYP – Süleyman Demirel
Voix 6 600 726
27,03 %
en augmentation 7,9
Sièges obtenus 178 en augmentation 119
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
ANAP – Mesut Yılmaz
Voix 5 862 623
24,01 %
en diminution 12,3
Sièges obtenus 115 en diminution 177
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
SHP – Erdal İnönü
Voix 5 066 571
20,75 %
en diminution 4
Sièges obtenus 88 en diminution 11
Necmettin Erbakan.jpg RP – Necmettin Erbakan
Voix 4 121 355
16,88 %
en augmentation 9,7
Sièges obtenus 62 en augmentation 62
Bülent Ecevit-Davos 2000 cropped.jpg DSP – Bülent Ecevit
Voix 2 624 301
10,75 %
en augmentation 2,2
Sièges obtenus 7 en augmentation 7
Répartition des sièges à l'assemblée
Diagramme
Premier ministre
Sortant Élu
Mesut Yılmaz
ANAP
Süleyman Demirel
DYP

RésultatsModifier

Lors de ces élections, un parti dit « kurde », le Parti du travail du peuple, a pour la première fois présenté des candidats et obtenu vingt-deux sièges. Cependant, quand la député Leyla Zana a prêté serment en kurde en déclarant : « Vive la fraternité entre les peuples turc et kurde », elle et ses compagnons ont été chassés de l’Assemblée nationale et condamnés à quinze ans de prison pour trahison et liens avec le PKK[1].


Notes et référencesModifier