Ouvrir le menu principal

Élections législatives micronésiennes de 2015
3 mars, 11 mai, 1er juillet et 27 août 2015

Des élections législatives se déroulent aux États fédérés de Micronésie le 3 mars 2015 et sont suivies le 11 mai d'une élection présidentielle indirecte, les sénateurs élisant le Président et le Vice-Président. Un référendum sur l'indépendance de l'État de Chuuk devait avoir lieu simultanément avec les élections législatives le 3 mars, mais il est reporté par le gouverneur[1]. Des élections législatives complémentaires ont lieu le 1er juillet[2] et le 27 août 2015[3],[4].

Sommaire

Système électoralModifier

Le Congrès compte quatorze membres. Quatre d'entre eux représentent chacun l'un des États fédérés, et sont élus avec un mandat de quatre ans, au suffrage universel, par les citoyens de leurs États respectifs. Les dix autres sont élus avec un mandat de deux ans par les citoyens répartis en dix districts en proportion de la population : cinq dans l'État de Chuuk, un dans l'État de Kosrae, trois dans l'État de Pohnpei, et un dans l'État de Yap. Les élections de 2015 visent le renouvellement de l'ensemble de ces quatorze sièges. Après ces élections universelles directes, le Président et le Vice-Président sont élus par les Sénateurs[5],[6],[7]. Le Président et le Vice-Président sont choisis l'un après l'autre parmi les quatre sénateurs d'État. Ils sont élus pour un maximum de deux mandats de quatre ans consécutifs. Leurs postes de sénateurs sont pourvus par de nouvelles élections[8],[9].

Candidats et campagneModifier

Un total de trente-quatre candidats, tous des hommes, est inscrit pour tenter de remporter l'un des quatorze sièges[7],[10]. Comme il n'y a pas de partis politiques en Micronésie, tous se présentent sans étiquette. Les sénateurs représentent les intérêts de leur circonscription et de leur État, et font campagne principalement sur des enjeux locaux[5].

Fin février, l'élection au Congrès pour l'État de Chuuk est suspendue pour un temps par son gouverneur Johnson Elimo. Celui-ci explique avec le bureau des Affaires publiques que les documents nécessaires au vote ne sont pas prêts. Elimo a également suspendu le référendum sur l'indépendance arguant qu'une meilleure concertation est nécessaire[1].

Les micronésiens habitant Hawaï ont eu la possibilité de voter au Ke'ehi Lagoon Memorial Park à Honolulu[11].

Résultats et conséquencesModifier

À l'exception de Tony Otto qui ne se représente pas, l'ensemble des sénateurs sortants est réélu. Joseph J. Urusemal, Isaac V. Figir et David W. Panuelo n'ont pas eu d'adversaire[11],[12]. La première session de la nouvelle Assemblée législative, la dix-neuvième, se tient le 11 mai 2015. Les sénateurs élisent à cette occasion Peter Christian, sénateur d'État de Pohnpei, à la présidence de la République et Yosiwo P. George, sénateur d'État de Kosrae comme vice-président[5],[13]. Leurs postes de sénateurs d'État deviennent par conséquent vacants. Une élection partielle a donc lieu le 1er juillet : David W. Panuelo, sénateur du district n°3 de Pohnpei, devient sénateur d'État de Pohnpei et Alik L. Alik sénateur d'État de Kosrae[2],[9]. Le poste de David W. Panuelo, désormais libre, est remporté par Esmond B. Moses en août[3],[4].

Composition du Congrès après les élections[14]
Chuuk Kosrae Pohnpei Yap
Sénateurs d'État Wesley W. Simina Alik L. Alik David W. Panuelo Joseph J. Urusemal
Sénateurs de district Florencio Singkoro Harper
Victor Gouland
Bonsiano Fasy Nethon
Tiwiter Aritos
Robson U. Romolow
Paliknoa K. Welly Ferny S. Perman
Berney Martin
Esmond B. Moses
Isaac V. Figir

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Chuuk independence vote postponed », sur http://www.radionz.co.nz, Radio New Zealand, (consulté le 14 mars 2017).
  2. a et b (en) « Special election july 2015, Pohnpei state, Four-year term », sur http://fsmned.fm, FSM National Election Office, (consulté le 14 mars 2017).
  3. a et b (en) « Special election august 2015, Pohnpei state election district #3, Two-year term », sur http://fsmned.fm, FSM National Election Office, (consulté le 14 mars 2017).
  4. a et b (en) « Pohnpei State: Special Election Results - August 23, 2015 (ED#3) », sur http://myfsm.blogspot.fr, Gouvernement des États fédérés de Micronésie, (consulté le 15 mars 2017).
  5. a b et c (en) « Micronesia (Federated states of) Congress, Elections in 2015 », sur www.ipu.org, Inter-Parliamentary Union, (consulté le 14 mars 2017).
  6. (en) « FSM constitution, Article IX », sur http://fsmsupremecourt.org/, Cour suprême des États fédérés de Micronésie (consulté le 3 septembre 2017).
  7. a et b (en) « 34 Candidates Vie For 14 FSM Congress Seats », sur www.pireport.org, Pacific Islands Development Program, (consulté le 14 mars 2017).
  8. (en) « FSM constitution, Article X », sur http://fsmsupremecourt.org/, Cour suprême des États fédérés de Micronésie (consulté le 14 mars 2017).
  9. a et b (en) « https://cfsmyapdel.wordpress.com/tag/alik-l-alik/ », sur https://cfsmyapdel.wordpress.com, Yap Congressional Delegation Office, (consulté le 14 mars 2017).
  10. (en) « Thirty Four candidates vie for the 14 seats in Congress », sur www.fsmcongress.fm, Congrée des États fédérés de Micronésie, (consulté le 14 mars 2017).
  11. a et b (en) « FSM Elections, Honolulu Hawaii (March 2, 2015) », sur www.tfbmicronesia.com, The Fourth Branch, (consulté le 4 septembre 2017).
  12. [xls](en) « Micronesia, 2015 », sur www.electionpassport.com, David Lublin (consulté le 4 septembre 2017).
  13. (en) « New FSM President Elected into Office », sur www.oceaniatv.net, Roll 'em Productions, (consulté le 14 mars 2017).
  14. (en) « Members of the 19th Congress », sur http://cfsm.fm, Gouvernement des États fédérés de Micronésie (consulté le 14 mars 2017).