Ouvrir le menu principal

Élections législatives allemandes de novembre 1932

Élections législatives allemandes de novembre 1932
584 sièges du Reichstag
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 44 374 085
Votants 35 470 788
80,58 %  −3,5
Bundesarchiv Bild 183-S33882, Adolf Hitler (cropped).jpg Parti national-socialiste – Adolf Hitler
Voix 11 737 021
33,09 %
 −4,2
Sièges obtenus 196  −34
Otto Wels.jpg Parti social-démocrate – Otto Wels
Voix 7 247 901
20,43 %
 −1,2
Sièges obtenus 121  −12
Bundesarchiv Bild 102-12940, Ernst Thälmann (scrap).jpg Parti communiste – Ernst Thälmann
Voix 5 980 239
16,86 %
 +2,5
Sièges obtenus 100  +11
Ludwig Kaas Konkordatsunterzeichnung mini.jpg Zentrum – Ludwig Kaas
Voix 4 230 545
11,93 %
 −0,5
Sièges obtenus 70  −5
Bundesarchiv Bild 183-2005-0621-500, Reichsminister Alfred Hugenberg.jpg Parti populaire national allemand – Alfred Hugenberg
Voix 2 959 053
8,34 %
 +2,4
Sièges obtenus 52  +15
Chancelier du Reich
Sortant Élu
Franz von Papen
Ind.
Kurt von Schleicher
Ind.

Les huitièmes élections fédérales allemandes de la république de Weimar ont eu lieu le .

Sommaire

ContexteModifier

RésultatsModifier

Résultats des élections législatives[1]
Parti % +/- Sièges +/-
Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) 33,1 -4,2 196 -34
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 20,4 -1,2 121 -12
Parti communiste d'Allemagne (KPD) 16,9 +2,6 100 +11
Parti du centre (Z) 11,9 -0,5 70 -5
Parti populaire national allemand (DNVP) 8,5 +2,6 52 +14
Parti populaire bavarois (BVP) 3,1 -0,1 20 -2
Parti populaire allemand (DVP) 1,9 +0,7 11 +4
Service chrétien-social du peuple (CSVD) 1,1 +0,1 5 +2
Parti démocrate allemand (DStP) 1,0 +/-0 2 -2
Parti des fermiers allemands (DBP) 0,4 +/-0 3 +1
Ligue agricole (WBWB) 0,3 +/-0 2 +/-0
Parti du Reich des classes moyennes allemandes (WP) 0,3 -0,1 1 -1
Parti allemand hanovrien (DHP) 0,2 +0,1 1 +1
Autres 0,9 +0,3 0 -1
Total 100,0 584 -24

Le NSDAP arrive en tête malgré une légère baisse de son score par rapport aux dernières élections de juillet 1932.

ConséquencesModifier

Après les élections, le cabinet Schleicher est formé. Kurt von Schleicher, ancien ministre de la défense, et partisan d'un gouvernement autoritaire que le NSDAP soutiendrait, reprend à peu de chose près la composition de l'impopulaire cabinet Papen, composé de personnalités non affiliées. Néanmoins, von Schleicher ne réussit pas à affermir son faible pouvoir, et voit poindre la menace d'une motion de censure lors de la nouvelle session parlementaire. Fin janvier, à la suite de multiples intrigues, von Papen convainc le président Hindenburg de nommer un gouvernement de coalition NSDAP-DNVP, avec Hitler à sa tête. L'armée joue un rôle dans ces intrigues, ainsi que la perte de confiance de von Papen et Hindenburg à l'égard de von Schleicher.

Finalement, Adolf Hitler est nommé chancelier le 30 janvier 1933 et forme un cabinet où se trouvent trois membres du NSDAP[2].

Les élections de novembre 1932 sont les avant-dernières élections législatives de la république de Weimar (avant celles de mars 1933) et les dernières considérées comme libres : à la suite de l'incendie du Reichstag le 27 février 1933, le Reichstagsbrandverordnung suspend les libertés civiles

Notes et référencesModifier