Ouvrir le menu principal

Alfred Hugenberg

personnalité politique allemande

Alfred Hugenberg
Illustration.
Fonctions
Ministre de l'Économie, de l'Agriculture et de l'Alimentation

(4 mois et 30 jours)
Chancelier Adolf Hitler
Gouvernement Hitler
Prédécesseur Hermann Warmbold (É.)
Magnus von Braun (A.)
Successeur Kurt Schmitt (É.)
Richard Walther Darré (A.)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Hanovre (Royaume de Hanovre)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Extertal (RFA)
Parti politique DNVP
Conjoint Gertrud Adickes
Diplômé de Université de Göttingen
Université de Heidelberg
Université Humboldt de Berlin
Université de Strasbourg
Alfred Hugenberg et Theodor Duesterberg, en 1932.

Alfred Hugenberg est un homme d'affaires et un homme politique allemand, né le à Hanovre et mort le à Extertal. Chef du Parti national du peuple allemand (DNVP) de 1928 à 1933, il est membre du premier cabinet d'Adolf Hitler en 1933, en tant que ministre de l'Économie et de l'Alimentation.

Sommaire

BiographieModifier

Origines et formationModifier

Né à Hanovre, fils de Karl Hugenberg, un membre du Parlement prussien, il étudie le droit à l'université de Göttingen, de Heidelberg, et de Berlin, ainsi que l'économie à l'université de Strasbourg. En 1891, il participe à la fondation de la Ligue pan-germanique (Alldeutscher Verband). En 1900, il se marie à sa cousine[réf. nécessaire], Gertrud Adickes.

Carrière en entrepriseModifier

 
Affiche Hugenberg-Papen-Seldte.

Alfred Hugenberg est le fondateur et patron du très important Trust Hugenberg , groupe industriel et de médias appelé aussi Hugenberg-Konzern, où officie l'un des accusés du Procès de Nuremberg, Hans Fritzsche, et qui a repris l'empire de presse de August Scherl. Après avoir occupé différents postes de direction dans les secteurs de la banque et de la métallurgie (il est président du conseil d'administration du producteur d'armes Krupp AG, entre 1909 et 1918), Alfred Hugenberg commence en 1916 à construire le Hugenberg-Konzern, un conglomérat d'entreprises d'édition, de cinéma, de presse et de publicité. Au début des années 1920, il exerce une grande influence sur la presse allemande d'extrême-droite, par le biais de sa maison d'édition Scherl Verlag.

Carrière politiqueModifier

En 1918, Alfred Hugenberg rejoint le Deutschnationale Volkspartei ou DNVP (Parti national du peuple allemand), qu'il représente à l'Assemblée nationale de Weimar (qui produit, en 1919, la constitution de la république de Weimar), puis au Reichstag. Il devient secrétaire du DNVP après une défaite électorale importante en 1928. Il reste membre du Reichstag jusqu'en 1945, malgré la dissolution du DNVP (et de tous les autres partis) après l'arrivée au pouvoir de Hitler.

Hugenberg fait prendre à son parti une direction beaucoup plus radicale que celle qu'il avait avec son précédent dirigeant, le comte Kuno von Westarp (en). Il espère utiliser le nationalisme radical pour développer son mouvement, et à terme renverser la république de Weimar et restaurer un régime autoritaire. Sous la direction de Hugenberg, le DNVP atténue le monarchisme qui l'avait caractérisé dans ses premières années, avant de l'abandonner complètement. Le radicalisme de Hugenberg entraîne une controverse dans le parti, qui conduit ses membres les plus conservateurs à le quitter pour fonder le Parti conservateur du peuple (Konservative Volkspartei, KVP).

Dans les dernières années de la république de Weimar, jusqu'à la désignation d'Adolf Hitler comme chancelier en 1933, Alfred Hugenberg et le DNVP collabore avec le NSDAP dans leur opposition au premier et second cabinet Brüning et, jusqu'à un certain point, à la république elle-même[réf. nécessaire]. Pourtant, il choisit de soutenir Papen en 1932. Il devient ministre de l'Économie, de l'Agriculture et de l'Alimentation dans le premier cabinet Hitler en 1933, tout en espérant, comme beaucoup, que celui-ci ne puisse rester longtemps au pouvoir.

Le , il est contraint d'abandonner ses portefeuilles ministériels, et le lendemain, son parti est dissous. À partir de la fin 1933, les nazis l'obligent à leur céder ses entreprises de médias.

Après la guerre, Alfred Hugenberg est emprisonné par les Britanniques. Il meurt en 1951, près de Rinteln.

PublicationsModifier

  • Die Besiedelung der norddeutschen Moore. Hannover 1888.
  • Innere Colonisation im Nordwesten Deutschlands. 1891.
  • Bank- und Kreditwirtschaft des deutschen Mittelstandes. München 1906.
  • Hugenberg gegen Erzberger. 1919.
  • Streiflichter aus Vergangenheit und Gegenwart. Berlin 1927.
  • Die Deutschnationalen und die Kriegstribute. 1928.
  • Klare Front zum Freiheitskampf: Rede gehalten auf dem 9. Reichsparteitag der Deutschnationalen Volkspartei in Kassel am 22. November 1929. 1929.
  • Hugenbergs weltwirtschaftliches Programm. Berlin 1931.
  • Hugenbergs innenpolitisches Programm. Berlin 1931.
  • Der Wille der Deutschnationalen. 1932.
  • Die soziale Frage in Deutschland. 1932.
  • Ausführungen des Herrn Reichswirtschaftsministers und Reichsministers für Ernährung und Landwirtschaft, Dr. Hugenberg, Mitglied der Deutschen Delegation für die Wirtschaftliche Kommission der Weltwirtschaftskonferenz. 1933.
  • Die neue Stadt. Gesichtspunkte, Organisationsformen und Gesetzesvorschläge für die Umgestaltung deutscher Großstädte. Berlin 1935.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier