Élection présidentielle dominicaine de 2020

Élection présidentielle dominicaine de 2020
Corps électoral et résultats
Inscrits 7 529 932
Votants 4 163 275
55,29 %  −14,3
Votes blancs et nuls 60 062
Luis Abinader.jpg Luis Abinader – Parti révolutionnaire moderne
Colistier : Raquel Peña
Voix 2 154 828
52,52 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Gonzalo Castillo – Parti de la libération dominicaine
Colistier : Margarita Cedeño de Fernández
Voix 1 536 989
37,46 %
Leonel Fernandez Reyna.jpg Leonel Fernández – Force du peuple
Colistier : Sergia Elena de Séliman
Voix 365 212
8,90 %
Président
Sortant Élu
Danilo Medina
PLD
Luis Abinader
PRM

L'élection présidentielle dominicaine de 2020 a lieu le afin d'élire le président et le vice-président de la République dominicaine. Des élections législatives et sénatoriales ont lieu en même temps que le premier tour.

Le scrutin aboutit à une alternance au profit du candidat d'opposition Luis Abinader, qui l’emporte dès le premier tour avec un peu plus de 52 % des voix.

ContexteModifier

Le président sortant Danilo Medina n'est pas candidat à sa réélection, la constitution limitant à deux le nombre de mandat présidentiel. Sa formation, le Parti de la libération dominicaine, choisit Gonzalo Castillo pour candidat à sa succession.

Le scrutin a lieu peu après les évènements liés aux élections municipales. Celles ci, initialement prévue le , sont reportées en catastrophe le jour même du fait d'une faille électronique ayant affectée le système de bornes électroniques, effaçant une grande partie des listes de candidats de plus de la moitié des bureaux de vote[1]. L'évènement provoque une vive polémique dans le pays, ainsi que des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ayant causés au moins deux morts[2], mais également à l'étranger, comme dans le quartier de Washington Heights à New York, épicentre de la diaspora dominicaine aux États-Unis[3].

Initialement prévues pour le avec un éventuel second tour le suivant, l'ensemble des élections présidentielle et parlementaires sont reportées au à peine un mois avant leur tenue en raison de la pandémie de Covid-19 qui touche alors le pays[4],[5]. Des représentants de l'Organisation des États américains (OEA) viennent observer le déroulement de l'élection à partir du [6],[7].

Mode de scrutinModifier

Le président de la République dominicaine et son vice-président sont élus au scrutin majoritaire à deux tours pour un mandat de 4 ans, renouvelable une seule fois, au sein d'une candidature commune. Si aucun candidat n'obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, un second est organisé entre les deux candidats arrivés en tête, et celui recueillant le plus de suffrages est déclaré élu.

Les candidats à la présidence et leurs colistiers doivent être âgés d'au moins 30 ans, posséder la citoyenneté dominicaine depuis la naissance, être en pleine possession de leurs droits civiques, et ne pas avoir exercé d'activité militaire ou policière dans les 3 ans précédant l'élection[8].

RésultatsModifier

Résultats de la présidentielle dominicaine de 2020[9]
Candidats
et colistiers
Partis Premier tour
Voix %
Luis Abinader
Raquel Peña
PRM 2 154 828 52,52
Gonzalo Castillo
Margarita Cedeño de Fernández
PLD 1 536 989 37,46
Leonel Fernández
Sergia Elena de Séliman
FP 365 212 8,90
Guillermo Moreno García
Agustín González Morel
ALPAÍS 39 457 0,96
Ismael Reyes Cruz
Frank Gene Troncoso Haché
PDI 3 481 0,08
Juan Cohen
Hugo McFarlane Kaluche
PNVC 3 246 0,08
Votes valides 4 103 213 98,56
Votes blancs et nuls 60 062 1,44
Total 4 163 275 100
Abstention 3 366 657 44,71
Inscrits / participation 7 529 932 55,29

AnalyseModifier

 
Candidat arrivé en tête par district.

Le candidat d'opposition Luis Abinader est élu dès le premier tour, mettant fin à seize années de gouvernance du Parti de la libération dominicaine, dont le candidat Gonzalo Castillo n'obtient qu'un peu plus d'un tiers des suffrages. Celui ci reconnait sa défaite dès le lendemain, tandis que le président sortant adresse ses félicitations à Abinader[10]. La campagne du candidat du Parti révolutionnaire moderne avait notamment été marquée par l'annonce le de sa contamination par le coronavirus SARS-CoV-2, dont il s'était remis avant le scrutin. La pandémie affecte alors durement le pays, dont l'économie est fortement dépendant du tourisme, bien que le nombre de cas en lui-même soit relativement faible, avec 36 184 malades et 786 décès[11].

Notes et référencesModifier

  1. « République dominicaine: les municipales, reportées à cause d'une faille informatique, auront lieu le 15 mars », sur Le Figaro, (ISSN 0182-5852, consulté le 19 février 2020).
  2. (es) « Policía Nacional asegura tener total control pese a hechos violentos ocurridos tras suspensión de elecciones », sur diariolibre.com (consulté le 19 février 2020).
  3. (en) Elizabeth Keogh, « Thousands of protesters fill Washington Heights streets over bungled Dominican Republic elections », sur nydailynews.com, (consulté le 15 mars 2020).
  4. (es) « La JCE pospone las elecciones presidenciales y congresuales para el 5 de julio », sur www.diariolibre.com (consulté le 18 avril 2020).
  5. (es) Listin Diario, « Padrón para las elecciones de mayo tendrá un incremento de más de 69 mil electores », sur listindiario.com (consulté le 18 avril 2020).
  6. (es) « Misión de OEA observará elecciones del 2020 en República Dominicana », sur diariolibre.com, (consulté le 25 janvier 2020).
  7. (es) « Observadores electorales de la OEA harán visita preliminar la próxima semana », sur diariolibre.com, (consulté le 25 janvier 2020).
  8. (en) « Dominican Republic's Constitution of 2015 », sur constituteproject.org (consulté le 10 décembre 2019).
  9. « Commission électorale », sur resultados.elecciones2020.do (consulté le 6 juillet 2020).
  10. « Luis Abinader nouveau président élu en République dominicaine », sur Le Nouvelliste (consulté le 7 juillet 2020).
  11. « République dominicaine: le candidat d'opposition en tête de la présidentielle », sur Le Figaro.fr, lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le 6 juillet 2020).