Élection présidentielle américaine de 1789

Élection présidentielle américaine de 1789
15 décembre 1788 - 10 janvier 1789
Gilbert Stuart Williamstown Portrait of George Washington.jpg George Washington – Indépendant
Voix 43 782
100 %
Grands électeurs 69
Le collège électoral en 1789
Carte
Président des États-Unis
Sortant Élu
Aucun George Washington
Indépendant

L'élection présidentielle américaine de 1789 est la première élection présidentielle tenue aux États-Unis.

Avant l'élection, le pays ne possède pas de président. Depuis 1777, les articles de la Confédération avaient créé une fonction de président des États-Unis au Congrès, qui n'est pas une fonction exécutive mais correspondant au mieux à l'actuel poste de président de la Chambre des représentants ou de président du Sénat. Après l'indépendance de la fédération en 1783, la Constitution des États-Unis est adoptée en 1787 et entre en effet en 1788, ouvrant la voie à l'élection d'un président des États-Unis.

La Constitution des États-Unis, avant l'adoption du 12e amendement en 1804, ne distingue pas l'élection du président de celle du vice-président. Une fois les candidatures déclarées, chaque grand électeur dispose de deux voix ; le candidat arrivé en tête, s'il obtient la majorité absolue (35 électeurs), est élu président. Celui arrivé en deuxième position est élu vice-président.

George Washington, ancien commandant-en-chef de l'armée continentale des États-Unis lors de la guerre d'indépendance, est élu président sans aucune opposition véritable. De fait, l'enjeu de l'élection ne réside pas dans la désignation du président, car la candidature de Washington apparaît comme une évidence. Tous les grands électeurs votent pour lui et il reste l'unique président américain élu à l'unanimité du collège électoral. La position de vice-président échoit à John Adams, qui termine deuxième avec 34 voix.

CandidatsModifier

Les personnalités suivantes se présentèrent :

Collège électoralModifier

Comme prévu dans la Constitution, chaque État se vit allouer autant de grands électeurs que de représentants au Congrès.

Parmi les treize membres de la fédération, seuls dix États participèrent cependant à l'élection. En effet, la Caroline du Nord et le Rhode Island n'avaient pas encore ratifié la Constitution et ne pouvaient donc pas désigner d'électeurs. Quant à l'État de New York, il fut incapable de désigner les huit électeurs auquel il avait droit car les membres de son parlement ne purent aboutir à un vote majoritaire avant la date limite.

Parmi les dix autres États, quatre (Caroline du Sud, Connecticut, Géorgie et New Jersey) désignèrent leurs grands électeurs par voie législative. Les six derniers intégrèrent diverses formes de vote populaire dans le processus. Le Massachusetts en désigna deux directement par son parlement, les huit autres étant choisis par celui-ci parmi les deux candidats dans chaque district ayant reçu le plus de suffrages. Le New Hampshire utilisa une méthode de désignation globale d'une liste majoritaire sur l'ensemble de l'État (de façon analogue à ce qui est pratiqué actuellement) mais avec des conditions de majorité, à charge pour le parlement de l'État de désigner les grands électeurs si celles-ci n'étaient pas respectées. Enfin, le Delaware, le Maryland, la Pennsylvanie et la Virginie choisirent une désignation des grands électeurs par élection directe, mais suivant plusieurs systèmes : le Maryland et la Pennsylvanie de façon similaire au New Hampshire mais sans aucune restriction de majorité, la Virginie en choisissant un électeur par district électoral, le Delaware en désignant les trois candidats ayant recueilli le plus grand nombre de suffrages[1]. L'un des districts de la Virginie ne put désigner l'un des grands électeurs.

RésultatsModifier

Vote populaireModifier

Dans quatre États sur dix, aucune forme de vote populaire n'intervint dans le processus électoral. Les autres avaient mis en place des systèmes intégrant des votes directs, sans qu'il soit toujours possible de parler d'élection directe. Dans la plupart des États, seuls les hommes blancs et, dans la plupart des cas, ceux qui possèdent des biens immobiliers peuvent voter. Les hommes noirs libres pouvaient voter dans quatre États du Nord et les femmes dans le New Jersey jusqu'en 1807 En outre, les États qui avaient choisi de faire intervenir les citoyens dans l'élection avaient réduit considérablement le corps électoral, notamment par des dispositions restrictives relatives à la résidence ou par l'obligation d'un test religieux théorique avant de voter. Au total, sur la base du recensement de 1790 (3 millions d'habitants dans ces États, dont 2,4 millions d'hommes libres et 600 000 esclaves), moins de 1,3 % de leur population prit part au vote.

Le tableau suivant synthétise les tendances politiques exprimées[2].

Tendance Votes Pourcentage
Fédéralisme 35 866 92,4 %
Antifédéralisme 2 952 7,6 %
Total 38 818 100,0 %

Vote du collège électoralModifier

La taille théorique du collège électoral était de 81 grands électeurs. L'État de New York ne put désigner ses huit grands électeurs, ce qui arriva également à l'un des districts de Virginie. Par ailleurs, deux grands électeurs du Maryland et un de Virginie ne prirent pas part au vote. Au total, 69 grands électeurs participèrent à l'élection du président.

Chacun des grands électeurs reçut deux voix, à allouer à deux candidats, pour un total de 138 voix. George Washington fut nommé par l'intégralité du collège électoral et fut élu président par 69 voix. John Adams arriva en deuxième place avec 34 voix et fut élu vice-président. Le tableau suivant détaille les votes reçus par chaque candidat[3].

Candidat Grands électeurs
George Washington 69
John Adams 34
John Jay 9
Robert H. Harrison (en) 6
John Rutledge 6
John Hancock 4
George Clinton 3
Samuel Huntington 2
John Milton (en) 2
James Armstrong 1
Benjamin Lincoln 1
Edward Telfair (en) 1

Notes et référencesModifier

  1. (en) R. E. Berg-Andersson, « What are they all doing anyway? An historical analysis of the Electoral College », sur thegreenpapers.com, (consulté le 30 mars 2008).
  2. (en) « US President - National Vote », sur ourcampaigns.com (consulté le 30 mars 2008).
  3. (en) « The Electoral Count for the Presidential Election of 1789 », sur gwpapers.virginia.edu (consulté le 30 mars 2008).

Articles connexesModifier