Claude Fohlen

historien français

Claude Fohlen (Mulhouse, le )[1] est un historien français spécialiste de l'Amérique du Nord.

Claude Fohlen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Conjointe
Jeannine Fohlen (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Distinctions

BiographieModifier

Issu d'une famille alsacienne, il voit ses études contrariées par les vicissitudes de la Seconde Guerre mondiale.

Reçu premier à l'agrégation d'histoire en 1946, il consacre sa thèse de doctorat, soutenue en 1954, à L'industrie textile sous le Second Empire, distinguant notamment entre un « modèle normand » et un « modèle alsacien » de reproduction des élites[2]. Assistant à l'Université de Lille en 1949, il est nommé professeur d'histoire contemporaine à l'université de Besançon en 1955. En 1968, il est le premier titulaire de la chaire d'histoire de l'Amérique du Nord à la Sorbonne (puis à l’Université Paris I), qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1988[1].

Il a enseigné à l'Université Yale (1957), puis a prononcé de nombreuses conférences à Berkeley, Stanford, Newark, Harvard.

Il est décédé le à l'âge de 86 ans.

Vie privéeModifier

Il épouse en 1953 la philologue Jeannine Fohlen[3].

OuvragesModifier

  • Histoire de Besançon (Cêtre, 1965-66 rééditée en 1981)
  • L'Amérique anglo-saxonne de 1815 à nos jours (Nouvelle Clio, 1965)
  • La France de l'Entre-deux-guerres (1966)
  • L'agonie des Peaux-Rouges (Éditions Resma, 1970)
  • Qu'est-ce que la révolution industrielle? (Robert Laffont, 1971)
  • La vie quotidienne au Far West. 1860-1890 (Hachette, 1974)
  • L’Amérique de Roosevelt (Imprimerie nationale, 1982)
  • Les Indiens d’Amérique du Nord (PUF, Que sais-je ? 1985)
  • Thomas Jefferson à Paris (Perrin, 1985)
  • Les États-Unis au XXe siècle (Aubier, 1988)
  • Les Pères de la Révolution américaine (Albin Michel, 1989)
  • De Washington à Roosevelt. L'ascension d'une grande puissance 1776-1945.
  • Les Noirs aux États-Unis. Que sais-je ?
  • Benjamin Franklin, L’Américain des Lumières, collection Biographies, Payot (2000)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Le Monde, 5 juillet 2008, p. 19.
  2. Jean-Michel Boehler, Christine Lebeau, Bernard Vogler (dir.), Les élites régionales (XVIIe-XXe siècle). Construction de soi-même et service de l’autre, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2002.
  3. « Claude Fohlen », sur whoswho.fr.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier