Église souterraine

forme clandestine de la chrétienté

L’Église souterraine (en latin ecclesia silentii) est la forme clandestine que prend l’Église catholique, orthodoxe ou protestante lorsque le régime politique d’un pays n’autorise pas ou réprime les activités religieuses.

En ChineModifier

L’Église catholique en Chine comporte une Église souterraine qui fonctionne en parallèle avec l'Association patriotique des catholiques chinois, sous le contrôle de l'État.

En TchécoslovaquieModifier

L’Église catholique est poursuivie par le régime communiste à la suite du coup de Prague. L’Action K, en , vise à la liquidation des ordres religieux masculins avec l’internement des moines dans des camps de travail. L’Action Ř, visant les religieuses, se déroule plus tard, en juillet-.

En URSSModifier

Notes et référencesModifier

« Les Églises de l'Est face au passé communiste », sur La Croix, (consulté le )