Église orthodoxe carpato-ruthène américaine

Église orthodoxe carpato-ruthène américaine
Image illustrative de l’article Église orthodoxe carpato-ruthène américaine
La cathédrale du Christ-Sauveur de Johnstown (Pennsylvanie).
Reconnaissance 1938 par le Patriarcat œcuménique
Primat actuel Métropolite Nicolas
Siège Johnstown, États-Unis
Territoire primaire États-Unis, Canada
Extension territoriale -
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) slavon

L'Église orthodoxe carpato-ruthène américaine ou Église orthodoxe carpato-russe américaine est une Église orthodoxe née dans la diaspora ruthène aux États-Unis et au Canada. Elle est autonome mais rattachée canoniquement au Patriarcat œcuménique de Constantinople. Le chef de l'Église porte le titre de Métropolite d'Amissos, avec résidence à Johnstown en Pennsylvanie (titulaire actuel : le Très Révérent Nicolas (Smisko)[1] depuis 1997).

L'Église est membre de la Conférence permanente des Évêques orthodoxes canoniques des Amériques.

HistoireModifier

À la fin du XIXe siècle, de nombreux Ruthènes émigrèrent en Amérique du Nord et y fondèrent des paroisses grecques-catholiques. Toutefois, ils rencontrèrent des difficultés pour garder leur spécificité au sein de l'Église catholique romaine locale, notamment pour ce qui concernait les prêtres mariés. Ceci conduisit certains d'entre eux à se retirer de l'Église catholique pour passer à l'Église orthodoxe.

L'Église a été fondée en 1938 quand un groupe de 37 paroisses grecques-catholiques carpato-ruthènes, sous la conduite du Père Oreste Chornock, furent reçues dans la juridiction du Patriarcat œcuménique. L'année précédente, ce groupe avait officiellement renoncé à l'Union avec Rome, essentiellement pour protester contre les tendances latinisantes de l'Église catholique. Parmi les points épineux figurait le décret papal Cum data fuerit de 1929, qui interdisait aux grecs-catholiques l'ordination d'hommes mariés et l'immigration de prêtres mariés pour servir les paroisses aux États-Unis.

OrganisationModifier

L'Église compte environ 75 paroisses aux États-Unis et au Canada. Plus de la moitié se trouve en Pennsylvanie.

Elle dispose d'un séminaire pour la formation de son clergé, situé à Johnstown.

L'ancien monastère diocésain de Tuxedo Park (État de New York) a fermé dans les années 1990.

Relations avec les autres ÉglisesModifier

Bien que le diocèse soit rattaché directement au Patriarcat œcuménique, il se trouve sous la supervision spirituelle du primat de l'Archidiocèse orthodoxe grec d'Amérique.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier