Ouvrir le menu principal

Église Saint-Trésain

église située dans la Marne, en France

Église Saint-Trésain
Image illustrative de l’article Église Saint-Trésain
Vue de la partie ouest de l'église.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse de Reims
Début de la construction XIIIe siècle
Style dominant Gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1845)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Ville Avenay-Val-d'Or
Coordonnées 49° 04′ 14″ nord, 4° 02′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Église Saint-Trésain

L'église Saint-Trésain est une église catholique située à Avenay-Val-d'Or, dans la Marne.

HistoriqueModifier

 
Le portail principal, au sud-ouest de l'église.

Certains historiens avancent que la première église d'Avenay est construite à la suite de la mort de saint Trésain, venu des îles Britanniques pour évangéliser la Champagne à la fin du Ve siècle[1]. Au VIIe siècle, une abbaye est fondée par Berthe d'Avenay, dont le mobilier est aujourd'hui dans l'église Saint-Trésain[2]. Pour Louis Paris, il est certain que l'église paroissiale précède l'implantation de l'abbaye[3].

Selon la légende, le comte Hugues de Champagne signe en 1103 une charte pour l'édification d'une nouvelle église Saint-Trésain, ayant été guéri d'une maladie grâce aux miracles de Sainte-Berthe, Saint-Gombert et Saint-Trésain d'Avenay[3]. La première mention de l'église remonte à une bulle de Eugène III en 1147[4] ; puis en une charte d'Albéric de Humbert en 1214 ainsi que par le roi Philippe le Bel le 18 juillet 1272[5]. La construction de l'église actuelle semble cependant débuter dans la première partie du XIIIe siècle. L'édifice est de style gothique[1]. Au XVIe siècle, la nef est refaite en grande partie, dont l'ensemble des chapiteaux. À la même époque, de nouvelles baies sont ouvertes dans le chœur[2]. Le clocher actuel est alors édifié, tandis que la façade est reprise avec un portail gothique flamboyant[1],[2]. Les statues qui l'ornent datent du XIXe siècle[2].

L'église est classée monument historique le 23 mai 1845[6].

Restauration en coursModifier

Cinq tranches de travaux sont prévus, la première tranche réalisée en 2011-2012 consistait à la consolidation des piliers[7].

MobilierModifier

Plusieurs objets de l'église sont classés monument historique. Parmi ceux-ci, on trouve deux peintures sur toile qui servent d'antependium. Datant du XVIIe siècle, l'une représente Le Martyre de saint Gombert et l'autre L'Enfant Jésus portant sa croix. Elles sont classées dans les années 1970[8],[9]. Un tableau représentant La Fondation de l'abbaye par sainte Berthe, remontant au début du XVIIe siècle, est classé dès 1954[10]. Quatre autres tableaux du XVIIe siècle sont classés en 1978 : La Crucifixion[11], Le Couronnement de la Vierge [12], L'Adoration des bergers[13] et Le Christ à la colonne[14].

L'orgue de tribune de l'église est également protégé : sa partie instrumentale a été classée en 1959 et son buffet en 1975[15]. Il provient de l'ancienne abbaye Saint-Pierre d'Avenay[16] et fut construit dans les années 1770 ou 1780 par Cochu ou Péronard. Le buffet de 1776 est en chêne taillé. Son positif est à trois tourelles. Au-dessus de deux plates-faces, sont sculptées des corbeilles de fleurs[17].

L'église conserve aussi des reliques de Gombert, Berthe, Ursule et ses compagnes.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Louis Paris, Légende de Saint Trésain d'Avenay avec l'histoire de son église, coll. « Annales de l'Académie de Reims », 1843-44 (lire en ligne).  
  • Jean-François Baudon, « Autour de l'orgue d'Avenay-Val-d’Or », L'Orgue, Association des Amis de l’orgue, no 196,‎ , p. 11-18 (ISSN 0030-5170)

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Église Saint-Trésain d'Avenay », sur le site du Secteur pastoral Montagne Val d'Or (consulté le 29 août 2012)
  2. a b c et d Bruno Decrock et Jean-Marie Pérouse de Montclos (dir.), Champagne-Ardenne, Hachette, coll. « Le guide du patrimoine », (ISBN 2-01-0209877), p. 97
  3. a et b Paris 1843-44, p. 17
  4. ...ladite abbaye est situé; l'église Saint-Trésain de ladite ville...
  5. ...permission à Gilles d'Avenay de fonder une chapelle en l'honneur de Notre-Dame...en l'église paroissiale dudit Avenay...
  6. « Église Saint-Trésain », notice no PA00078576, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « projet de restauration », sur Fondation du Patrimoine
  8. Notice no PM51000050, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  9. Notice no PM51000053, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  10. Notice no PM51000045, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  11. Notice no PM51000046, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  12. Notice no PM51000047, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  13. Notice no PM51000048, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  14. Notice no PM51000049, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  15. Notice no PM51001739, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.
  16. Notice no PM51001324, base Palissy, ministère français de la Culture Consulté le 24 février 2013.
  17. Notice no PM51000051, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 24 février 2013.