Église Saint-Gilles de Termonde

édifice religieux belge
Église Saint-Gilles
Sint-Gillis-Binnenkerk
Sint-Egidius Intra Muros
Belgium - Dendermonde - Sint-Egidiuskerk - 01.jpg
Vue d'ensemble de l'église Saint-Gilles située à Termonde.
Présentation
Type
Style
Architecte
Valentin Vaerwyck, Henri Vaerwyck, Adrien Bressers
Construction
1444 (église gothique), 1781, 1913 (façade néo-baroque)
Religion
Patrimonialité
Classement le 2 juillet 1974
Localisation
Pays
Région
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Flandre-Orientale
voir sur la carte de Flandre-Orientale
Red pog.svg

Cette église Saint-Gilles (en néerlandais : Sint-Gillis-Binnenkerk ou kerk Sint-Egidius Intra Muros) située à Termonde, en Belgique, dans la province de Flandre orientale, est un édifice de style gothique et néo-baroque.

LocalisationModifier

L'église Saint-Gilles se situe dans la partie sud du centre-ville de Termonde, nettement plus au sud que l'église Notre-Dame, la Grand-Place et l'Hôtel de ville.

Elle se dresse à l'angle de la rue de Bruxelles (Brusselsestraat) et de la place des Héros (Heldenplein)[1], à quelques dizaines de mètres de la ruelle qui donne accès au béguinage Saint-Alexis.

HistoriqueModifier

Les originesModifier

L'origine de cette église est un hôpital fondé vers 1214 par Mathilde I de Termonde et consacré à saint Gilles[1],[2].

En 1223, l'hôpital est offert par Mathilde aux Cisterciennes et transformé en abbaye, mais cette abbaye déménage dès 1228 au Zwijvekekouter[1],[2].

L'hôpital Saint-Gilles abandonné devient alors le siège de la nouvelle paroisse, nommée « Saint-Gilles Intra Muros » (Sint-Gillis-Binnenkerk ou Sint-Egidius Intra Muros)[1],[3].

L'église gothiqueModifier

La chapelle de l'hôpital devient ensuite probablement trop petite pour la nouvelle paroisse et, au milieu ou durant la seconde moitié du XIIIe siècle, une nouvelle église est construite en style gothique dans les environs immédiats de l'ancien hôpital Saint-Gilles[1].

D'après une gravure figurant dans le recueil Flandria illustrata du poète, philosophe, théologien et historien brabançon Antoine Sandérus, l'église gothique avait une forme de croix latine et possédait une nef unique avec cinq chapelles transversales de chaque côté, une tour de croisée carrée, une sacristie basse et un chœur rectangulaire[1],[2].

En 1444, la ville accorde des subsides pour terminer la tour[1],[2].

La tour, le chœur et la sacristie ont été conservés à ce jour et ont été restaurés en 1866 par l'architecte Edouard Bouwens[1],[2].

L'église de 1781Modifier

En 1779-1781, la nef de l'église gothique, devenue trop petite, est remplacée par une triple nef prolongée par un chœur à trois pans[1],[3].

La nouvelle église n'est pas dans l'axe de la tour et l'ancien chœur[1] : en effet, l'église gothique était orientée strictement d'est en ouest, au contraire de la nouvelle l'église qui est orientée du nord-est au sud-ouest.

La façade néo-baroqueModifier

En 1912-1913, les architectes Valentin et Henri Vaerwyck (de Gand) restaurent la nouvelle église en lui donnant une façade monumentale de style néo-baroque tout en conservant le portail du XVIIIe siècle[1],[3].

Classement et restaurationModifier

L'église fait l'objet d'un classement comme monument historique depuis le et figure à l'inventaire du patrimoine immobilier de la Région flamande sous la référence 48079[1].

Elle a fait l'objet de deux restaurations en 1960 et 1984-1988 sous la direction de l'architecte Adrien Bressers.

ArchitectureModifier

L'église gothiqueModifier

L'église de 1781 et sa façade néo-baroqueModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k et l (nl) Inventaire du patrimoine immobilier de la Région flamande
  2. a b c d et e (nl) Alphonse Louis de Vlaminck, De stad en heerlijkheid Dendermonde : geschiedkundige opzoekingen, Volume 2, Snelpersdruk van Emil Decaju Zoon, 1866, p. 266-270.
  3. a b et c (nl) Omer Vandeputte, Gids voor Vlaanderen : toeristische en culturele gids voor alle steden en dorpen in Vlaanderen, Lannoo, 2007, p. 302.