Ouvrir le menu principal

École nationale supérieure de paysage de Versailles

école d’architecture du paysage et des jardins fondée en 1976 à Versailles || à distinguer de l’École nationale supérieure d’horticulture fondée à Versailles en 1874 (Q21683588) et transférée à Angers en 1995 (Q3578198)
École nationale supérieure de paysage de Versailles
Ensp.gif
Histoire et statut
Fondation
1976
Type
Président
Directeur
Vincent Piveteau
Localisation
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
115
Enseignants
232
Divers
Membre de
Site web

L'École nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP) assure la formation de paysagiste diplômé par le gouvernement (DPLG ) communément appelé architecte paysagiste.

Les paysagistes interviennent dans le domaine de l'aménagement des espaces urbains ou biens naturels, et en assurent la maîtrise d'œuvre Ils peuvent également agir en tant que conseils auprès de la maîtrise d'ouvrage.

Sommaire

PrésentationModifier

L'École est placée sous la tutelle du ministère de l'Agriculture.

L'ENSP est installée dans les locaux occupés précédemment par École nationale supérieure d'horticulture et a la charge de la restauration et de l'entretien du Potager du roi.

HistoriqueModifier

 
Les jardins des élèves

Créée en 1976, celle qui n'était au début qu'une option au titre d'ingénieur horticole devint une formation à part entière : celle de Paysagiste diplômé par le gouvernement (DPLG) au même titre que la reconnaissance faite par l'État aux architectes.

À la suite du déménagement de l'École nationale supérieure d'horticulture (ENSH) à Angers en 1995, la décision a été prise de garder un centre de formation sur le site du Potager du roi, celle de paysagiste DPLG. L'accès à la formation a été enrichi en proposant celle-ci à Marseille.

Avant cela, le concours était commun avec l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux qui depuis organise son propre recrutement.

De nombreux travaux ont été entrepris sur le site du Potager du roi pour répondre aux contraintes d'accessibilité. Le site de Marseille a pris ses quartiers au bas de l'escalier de la Gare Saint-Charles, 31 Boulevard d'Athènes.

FormationsModifier

En France, l'école de Versailles est la plus ancienne formation de paysagistes (création de l'École nationale supérieure d'horticulture en 1874 succédant à l'école nationale d'horticulture créé en 1873), son enseignement a donc beaucoup évolué depuis cent quarante ans.

Paysagiste DPLGModifier

La formation de paysagiste (DPLG) à l'École nationale supérieure du paysage s'effectue en quatre ans. Elle est accessible, par voie de concours, à tout étudiant titulaire d'un diplôme de niveau Baccalauréat + 2. La dernière année de formation est consacrée à une commande publique appelé Atelier régional ainsi qu'au Diplôme de fin d'étude (TPFE).
Depuis le début des années 1990, l'ENSP a développé une "antenne" à Marseille qui dispense les mêmes formations qu'à Versailles sur les quatre années. Le concours d'entrée prévoit 40 places à Versailles et 20 places à Marseille.

Master 2 Urbanisme et Aménagement, spécialité paysage et aménagementModifier

Avec l’Université d’Aix-Marseille (Géographie). La formation vise à former des aménageurs spécialistes du paysage.

Recrutement : Master 1re année ou DPLG 2e année. Diplôme : Master professionnel

20 places à Marseille.

Certificat d'études supérieures en paysageModifier

Recrutement à Bac +4, sur entretien et dossier. Diplôme : Certificat d'études supérieures en paysage.

10 places à Versailles, 4 places à Marseille.

Conception et maîtrise d’œuvre de jardin dans le paysageModifier

En deux ans. Recrutement sur entretien et dossier. Diplôme : certificat propre à l’école.

40 places à Versailles.

Master 2 Théories et démarches du projet de paysageModifier

Avec l’Université Panthéon-Sorbonne et l’Agro Paris Tech. Recrutement : DPLG 2e année ou Master 1re année. Diplôme : master de recherche.

20 places à Versailles.

Principes pédagogiquesModifier

VersaillesModifier

MarseilleModifier

À Marseille, l’organisation pédagogique[1] se fait par année et non par département disciplinaire. Le responsable d’année est l’interlocuteur des étudiants au quotidien. Le collège des enseignants veille à la cohérence des enseignements sur la durée du cursus, les responsables de champs disciplinaires (projet, sciences humaines, arts plastiques, génie paysager), aux progressions proposées.

La troisième année se déroule en tronc commun avec la spécialité Paysage et Aménagement du master Urbanisme et Aménagement (cohabilitation ENSP / Université de Provence).

Les enseignements à temps plein sont organisés par année scolaire, de septembre à juin inclus, comprenant au minimum 32 semaines et au maximum 34 semaines.

ÉvaluationModifier

L’évaluation est basée sur le principe du contrôle continu. Les enseignants organisent pour chaque module le contrôle des aptitudes et des connaissances des étudiants vérifiant ainsi que les objectifs pédagogiques des modules sont atteints.

Personnalités liées à l'écoleModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Paul Clerc et Denis Rouves, « Pour un traité de paix avec le paysage », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  • Pierre Donadieu, « Éléments pour une histoire de la recherche à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles (ENSP) », Projets de paysage,‎ (lire en ligne).
  • Jean-Jacques Larrochelle, « Michel Corajoud (1937-2014), paysagiste », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier