Ouvrir le menu principal

Zuihō (瑞鳳)
Photo en noir et blanc d'un porte-avions plat
Le Zuihō en 1940.
Autres noms Takasaki
Type Porte-avions léger
Classe Zuihō
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Chantier naval Arsenal naval de Yokosuka
Quille posée [1]
Lancement
Armé
Statut  : coulé durant la bataille du cap Engaño
Équipage
Équipage 785 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 204,8 m
Maître-bau 23,0 m
Tirant d'eau 6,64 m
Déplacement 11 262 t
Port en lourd 14 200 t
Propulsion 2 hélices
Turbines à vapeur Kampon
4 chaudières Kampon
Puissance 52 000 ch
Vitesse 28 nœuds (52 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 2 canons de 127 mm
4 × 2 canons de 25 mm
Rayon d'action 7 800 milles marins (14 400 km) à 18 nœuds (33 km/h)
Aéronefs 30 appareils
Localisation
Coordonnées 19° 20′ 00″ nord, 125° 15′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Philippines

(Voir situation sur carte : Philippines)
Zuihō (瑞鳳)
Zuihō (瑞鳳)

Le Zuihō (瑞鳳?) est un porte-avions léger construit pour la marine impériale japonaise peu avant la Seconde Guerre mondiale. Navire de tête de sa classe, le Zuihō participe aux batailles de Guadalcanal, des îles Santa Cruz et de la mer des Philippines avant d'être coulé par les Américains durant la bataille du golfe de Leyte.

Sommaire

ConceptionModifier

 
Profils du Zuihō en 1944.
Article détaillé : Classe Zuihō.

La construction du navire commence le . Lancé le , il est à l'origine prévu pour être un ravitailleur de sous-marins du nom de Takasaki. Il est décidé de le convertir en porte-avions léger durant la fin de sa construction, et le Zuihō est finalement lancé le [2]. Le moteur diesel original est ainsi remplacé par des chaudières et des turbines de destroyer. Deux ascenseurs permettent la communication entre le hangar et le pont d'envol, qui mesure environ 180 m sur 23 m; en 1943, il est rallongé pour atteindre 192 m. Armé à l'origine de 4 tourelles doubles de canons de 127 mm et de 8 canons anti-aériens de 25 mm, ce dernier nombre est porté à 48 en 1943 puis à 68 en 1944, date à laquelle sont installés 8 lance-roquettes multiples anti-aériens [2].

HistoireModifier

 
Le Zuihō photographié pendant la bataille du Cap Engaño, le 25 octobre 1944

Le Zuihō participe tout d'abord au large des Philippines et aux Indes néerlandaises, de fin 1941 à début 1942. Lors du déroulement de la bataille de Midway, il supporte le débarquement sur l'atoll Midway en compagnie de deux cuirassés et de quatre croiseurs lourds. Le 26 octobre, durant la bataille des îles Santa Cruz, le porte-avions est endommagé par deux bombes lancées par deux Dauntless de l'USS Enterprise. En compagnie du Zuikaku et du Jun'yō, il couvre l'évacuation japonaise lors de la bataille de Guadalcanal, avant que ses avions ne soient presque entièrement abattus lors d'une offensive aérienne sur les îles Salomon. Début novembre 1943, en compagnie du Shōkaku et du Zuikaku, le Zuihō participe à une offensive menée contre les Américains lors de la bataille de Bougainville ; celle-ci est un échec. Il participe ensuite à la bataille des Mariannes mi-1944, en compagnie du Chiyoda et du Chitose[3].

Le , alors qu'il participe à la bataille du Cap Engaño, le Zuihō est coulé par des avions américains. 215 hommes sont tués, et les navires alentour récupèrent 759 survivants[3].

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier