Yves Jasmin

Yves Jasmin, né le [1] à Lachine au Québec et mort le [2], est un cinéaste, journaliste et relationniste québécois.

Yves Jasmin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
Nationalité
Activités

Directeur de l'information, de la publicité et des relations publiques d'Expo 67, il fait ainsi partie de cette équipe, formée en 1964, des premiers responsables de la mise en œuvre de cet événement marquant de l'histoire du XXe siècle pour le Canada, le Québec et Montréal.

Officier de l’ordre du Canada (1967) et membre honoraire de la Fondation Expo 67[3],[4], il publie en 1997 un essai[5],[6] sur la préparation et la réalisation de cette exposition universelle qui s’est tenue à Montréal.

BiographieModifier

Né le 27 février 1922 à Lachine (Montréal), il est le fils d'Aquila Jasmin, avocat et candidat défait aux élections fédérales de 1917 dans la circonscription de St-Laurent, et de Rachel Valois. De par sa mère, il a un lien familial avec la femme de lettres Léonise Valois.

Lors de la Deuxième Guerre mondiale, Yves Jasmin devient lieutenant d’infanterie dans l’Armée canadienne, placé à Londres de 1942 à 1944. Après la guerre, il est engagé comme cinéaste à l’Office national du film du Canada (ONF) de 1944 à 1947.[7]

Ensuite, il devient journaliste au quotidien montréalais Le Canada de 1947 à 1952, où son frère Guy Jasmin était directeur des publications. C'est à cette même que son frère Guy et sa mère meurent tragiquement le 28 novembre 1949 dans un accident d'avion aux Açores, où entre autres le boxeur Marcel Cerdan y perdit la vie.[8]

Par la suite, il devient relationniste à Trans-Canada Airlines (maintenant Air Canada) de 1952 à 1956, puis directeur adjoint des relations publiques chez Molson Canada de 1956 à 1960 et enfin directeur régional des relations publiques chez Ford Canada de 1960 à 1964.[9]

En , il se joint à l’équipe qui se charge de l’exposition internationale et universelle de 1967 en tant que directeur de l’information, de la publicité et des relations publiques d'Expo 67, fonction qu’il occupe jusqu'en . À propos de ce mandat, Yves Jasmin écrit : « L’un des principaux objectifs de notre campagne de relations publiques était de faire accepter l’exposition par tous les Canadiens. Il était évident que nous devions obtenir l’appui de la population du Canada en général et du Québec et de Montréal en particulier. C’était notre premier objectif »[10]. Dans son ouvrage « Les expositions internationales, un univers de communication », le professeur Michel Dumas[11] précise que la communication joue un rôle de premier plan à l’exposition de Montréal de 1967: « Toutes les fonctions de relations publiques, de publicité et de marketing relèvent d’une même unité administrative, le Département des relations publiques, […] doté d’un budget de 22 millions de dollars canadiens», ajoute-t-il[12].

Après son départ d'Expo 67, Yves Jasmin devient vice-président des relations publiques à Air Canada de 1970 à 1973, puis consultant autonome en relations publiques de 1973 à 1989. Il se retire de la vie active en 1990 et met sur pied la Fondation Expo 67 en 2008[13],[14],[15].

DistinctionsModifier

  • Officier de l’ordre du Canada (1967)
  • Membre honoraire de la Fondation Expo 67

Fonds d’archivesModifier

OuvrageModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Acte de baptême de no 53 (feuillet 46) de Joseph Augustin Yves Jasmin du registre des baptêmes des années 1921-1925 de la paroisse Saints-Anges-Gardiens de Lachine », sur Ancestry.ca, (consulté le 24 juillet 2019) - Note. Baptisé le 28 février 1922 et né hier. Il faut être abonné au site Ancestry pour pouvoir visionner l'acte.
  2. « Yves Jasmin, directeur de l'information d'Expo 67, est décédé », sur Ici Radio-Canada, (consulté le 24 juillet 2019)
  3. http://www.expo67.org/events/17/causerie-de-m-yves-jasmin Causerie d'Yves Jasmin
  4. http://www.expo67.org/news/21/pauvre-biosphere- Pauvre Biosphère
  5. Jasmin 1997
  6. « La Petite Histoire d'Expo 67 (titre provisoire), par Yves Jasmin, en avril, trente ans après l'ouverture de Terre des Hommes. Un document par l'un des principaux artisans de ce grand événement », écrit Le Devoir en 1997, Lesage 1997
  7. Il dirige notamment un documentaire de l’ONF intitulé À chacun son métier, sorti en 1947
  8. « Yves Jasmin, 97, spread the gospel of Expo 67 to a world initially full of skeptics », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 18 mars 2021)
  9. « Yves Jasmin (27 février 1922 - 23 juillet 2019) | L'aut’journal », sur lautjournal.info (consulté le 18 mars 2021)
  10. Dumas 2010, p. 31
  11. Professeur associé au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et consultant international en relations publiques, Chaire de relations publiques et communication marketing de l'UQAM
  12. Dumas 2010, p. 32-33
  13. Jasmin (Yves) - Mémoire du Québec
  14. http://www.quebec-amerique.com/auteurs/yves-jasmin.html Notice de l’éditeur Québec/Amérique
  15. Profile LinkedIn

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Dumas (préf. Vincente Gonzalez Loscertales, Secrétaire général du Bureau International des Expositions), Les expositions internationales, un univers de communication, Les Presses de l’Université du Québec, , 261 p. (ISBN 978-2-7605-2468-2)
  • Gilles Lesage, « Les essais québécois n’hibernent pas », Le Devoir,‎ , D8

Liens externesModifier