Yulong (dinosaure)

(Redirigé depuis Yulong mini)

Yulong mini

Yulong
Description de cette image, également commentée ci-après
Extrémité antérieure de la mandibule de Yulong mini (HGM 41HIII-0109). Barre horizontale de 1 centimètre[1].
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Micro-ordre Coelurosauria
Clade Tyrannoraptora
Clade Maniraptoriformes
Clade Maniraptora
Clade Pennaraptora
Clade  Oviraptorosauria
Famille  Oviraptoridae

Genre

 Yulong
et al.[2], 2013

Espèce

 Yulong mini
et al.'et al.[2], 2013

Yulong est un genre éteint de tout petits dinosaures appartenant à la famille des oviraptoridés, groupe de théropodes à plumes, dont les restes fossiles ont été trouvés dans la province chinoise du Henan. Il vivait à la fin du Crétacé supérieur.

L'espèce type et seule espèce est Yulong mini.

ÉtymologieModifier

Yulong est la composition de deux mots chinois, 豫 () qui correspond à l'abréviation de la province de Henan et 龙/龍 (lóng) qui signifie « dragon ». Le nom d'espèce, mini, fait référence à la petite taille de cet oviraptoridé[2].

DatationModifier

Yulong a été découvert dans les siltstones bruns de la formation géologique de Qiupa située dans le xian de Luanchuan dans la province du Henan dans le centre-est de la Chine. L'âge de la formation de Qiupa est mal connu[2]. Elle vient juste au-dessous de la formation de Gaoyugou datée du Paléocène. Elle est considérée comme datant de la « partie supérieure du Crétacé supérieur »[3].

DescriptionModifier

Le genre est basé sur la description de cinq spécimens, tous juvéniles :

  • un squelette exceptionnellement bien préservé avec un crâne et sa mandibule ;
  • un crâne dépourvu de mandibule ;
  • un squelette partiel avec crâne et mandibule ;
  • un crâne partiel avec mandibule et quelques vertèbres cervicales ;
  • un ilion gauche.

En plus de ce os, un nid de 26 œufs a été découvert avec un embryon exceptionnellement conservé dans un œuf[2].

La taille de Yulong est comparable à celle d'un poulet, ce qui en fait le plus petit oviraptoridé jamais décrit. J. Lü et ses collègues ont constaté que les proportions des membres postérieurs des oviraptoridés ne changent pas quel que soit leur stade de croissance ou leur taille adulte. Ce type de développement correspond généralement à un mode de vie sédentaire, plus caractéristique des herbivores que des carnivores[2].

ClassificationModifier

La position phylogénétique de Yulong au sein des oviraptoridés est difficile à établir car sa description s'appuie sur des spécimens jeunes qui ont tendance à montrer encore des caractères phylogénétiques plus basaux que lorsque qu'ils atteignent le stade adulte[2].

Il y a cependant un consensus pour placer Yulong en position basale dans la famille des oviraptoridés, en groupe frère de Nomingia comme en témoignent les cladogrammes de M. C. Lamanna et al. en 2014[4] et celui de J. Lü et ses collègues établi en 2016[5].

Cladogramme de J. Lü et al. (2016)[5] :

Oviraptoridae

Nankangia jiangxiensis



Oviraptor philoceratops




Yulong mini



Nomingia gobiensis





Rinchenia mongoliensis




"Citipati" de Zamyn Khondt




Huanansaurus ganzhouensis



Citipati osmolskae








Tongtianlong limosus




Wulatelong gobiensis



Banji long






Shixinggia oblita




Khaan mckennai




Conchoraptor gracilis




Machairasaurus leptonychus




Jiangxisaurus ganzhouensis




Ganzhousaurus nankangensis




Nemegtomaia barsboldi




Ajancingenia yashini



Heyuannia huangi












Notes et référencesModifier

  1. (en) Junchang , Hanyong Pu, Yoshitsugu Kobayashi, Li Xu, Huali Chang, Yuhua Shang, Di Liu, Yuong-Nam Lee, Martin Kundrát et Caizhi Shen, « A New Oviraptorid Dinosaur (Dinosauria: Oviraptorosauria) from the Late Cretaceous of Southern China and Its Paleobiogeographical Implications », Scientific Reports, vol. 5,‎ , p. 11490 (DOI 10.1038/srep11490) [1]
  2. a b c d e f et g (en) J. , P. J. Currie, L. Xu, X. Zhang, H. Pu et S. Jia, « Chicken-sized oviraptorid dinosaurs from central China and their ontogenetic implications », Naturwissenschaften, vol. 100, no 2,‎ , p. 165–175 (PMID 23314810, DOI 10.1007/s00114-012-1007-0, Bibcode 2013NW....100..165L)
  3. (en) L. Xu, X. Zhang, H. Pu, S. Jia, and J. Zhang, J. et J. Meng. 2015. « Largest known Mesozoic multituberculate from Eurasia and implications for multituberculate evolution and biology ». Scientific Reports, 5(14950), p. 1-11
  4. (en) M. C. Lamanna, H. D. Sues, E. R. Schachner et T. R. Lyson, « A New Large-Bodied Oviraptorosaurian Theropod Dinosaur from the Latest Cretaceous of Western North America », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e92022 (PMID 24647078, PMCID 3960162, DOI 10.1371/journal.pone.0092022)
  5. a et b (en) Junchang , Rongjun Chen, Stephen L. Brusatte, Yangxiao Zhu et Caizhi Shen, « A Late Cretaceous diversification of Asian oviraptorid dinosaurs: evidence from a new species preserved in an unusual posture », Scientific Reports, vol. 6,‎ , p. 35780 (DOI 10.1038/srep35780)

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Yulonget al., 2013

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier