Yolanda Ventura

Yolanda Ventura
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Yolanda Ventura RománVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Mexique (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
Membre de
Parchís (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yolanda Ventura Román (née le à Barcelone) est une actrice et chanteuse de double nationalité espagnole et mexicaine, d'origine espagnole.

BiographieModifier

Yolanda Ventura est la fille du trompettiste catalan Rudy Ventura[1]. À 10 ans, elle est membre du groupe Parchís (es) (où elle a pour surnom La ficha amarilla)[1] formé à Barcelone en 1979 et qui sera le groupe musical pour enfants le plus populaire d'Espagne et d'Amérique latine pendant plus de cinq ans. Avec Parchís, elle enregistre plusieurs albums, tourne sept films et fait des tournées en Espagne et en Amérique latine.

Lorsqu'elle quitte le groupe en 1985, elle laisse la chanson au second plan pour se concentrer sur sa carrière d'actrice. Elle est la cousine du scénariste Joaquín Oristrell (es) qui donne son premier rôle de personne adulte[1]. Elle trouve un contrat long sur la chaîne mexicaine Televisa. Elle s'installe dans ce pays en 1990, où peu de temps après, elle épouse son collègue acteur Alejandro Aragón (es), dont elle est divorce en 2010[1]. Elle est la mère d'un fils du même nom. Elle est actuellement en couple avec son collègue acteur Odiseo Bichir[1].

Elle est actrice dans différents feuilletons, séries télévisées, films, pièces de théâtre. En 2013, elle fait la couverture de l'édition mexicaine du magazine Playboy[2].

FilmographieModifier

Séries téléviséesModifier

CinémaModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (es) Miguel Cane, « De Parchís a las telenovelas: los amores que Yolanda Ventura encontró en México », sur Yahoo, (consulté le )
  2. (es) « Yolanda Ventura incendia Instagram con atrevido atuendo », sur El Heraldo de México, (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens externesModifier