Yannis Pouspourikas

chef d'orchestre

Yannis Pouspourikas (né en 1971 à Marseille)[1] est un chef d'orchestre français.

Yannis Pouspourikas
Yannis pouspourikas © D.Vass.jpg
Yannis Pouspourikas en mars 2016
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine

BiographieModifier

Chef d'orchestre né à Marseille en 1971. Très vite, il part étudier au Conservatoire supérieur de Genève, puis à l’Opéra de Zurich, où il obtient un premier prix de direction d’orchestre à l’unanimité du jury. Il est rapidement engagé comme chef assistant à l’Opéra national de Paris, puis par Sir Simon Rattle au festival de Glyndebourne. En 1999, il fait ses débuts à Genève dans La Chauve-Souris. De 2000 à 2004, il occupe les fonctions de chef d’orchestre assistant et de deuxième chef de chœur à l’Opéra national de Paris. Il collabore alors régulièrement avec le festival de Glyndebourne, le festival d’Orange, le Teatro Real à Madrid, le Grand Théâtre à Genève et le théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

À l'aise dans l’univers lyrique, Yannis Pouspourikas soigne tout autant le répertoire symphonique. Il se produit notamment à la tête de l’Orchestre de la Suisse romande, l’Orchestre de Monte-Carlo, l'Orchestre de la Radio suisse italienne (Le Sacre du printemps, La Mer...), l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre national de Lorraine, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de la Radio de Dublin, l’Orchestre de chambre de Genève ou l’Orchestre symphonique de Madrid (Teatro Real). Des solistes tels qu’Anne Gastinel, Laurent Korcia ou Xavier Phillips ont récemment joué sous sa baguette.

En 2004, il est nommé chef d’orchestre en résidence à l’Orchestre national de Lyon, et dès 2005 il occupe de plus la charge de chef d’orchestre associé à l’Orchestre Symphonique de Mulhouse pendant quatre saisons. Yannis Pouspourikas est nommé en septembre 2008 Huisdirigent à l’Opéra des Flandres. Il y dirige un répertoire très varié, allant de Peter Grimes à Samson et Dalila en passant par Candide, Hérodiade, Mahagonny, Zauberflöte ou Carmen.

En , après avoir remplacé Jesus Lopez-Cobos pour Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra national de Paris, Yannis Pouspourikas y dirige Le Loup d’Henri Dutilleux, en présence du compositeur. Depuis, il y dirige régulièrement comme chef invité.

Invité régulièrement en Allemagne, il y dirige par exemple la première symphonie de Mahler ainsi que la rare Faust-Symphonie de F. Liszt (Braunschweig), Le Sacre du printemps, La Cinquième Symphonie de Tchaïkovsky à la tête du Südwestdeutsche Philharmonie Konstanz, L'Oiseau de feu à Wuppertal, Werther au National Theater Mannheim....

Plus récemment, il a occupé la position de Premier Kappelmeister au Aalto Theater Essener Philharmoniker, collabore actuellement très régulièrement avec le Theater Erfurt et vient d'être nommé chef permanent à l'Orchestre Symphonique de Bienne Theater Orchester Biel Solothurn.

Comme invité, Yannis Pouspourikas apparait régulièrement à L'opéra national de Paris, l'Opéra de Zürich comme à L'opéra de Budapest.

Un premier CD Harsanyi/Saint-Saëns avec l’Orchestre de la Suisse romande est publié chez Lyrinx.

Notes et référencesModifier

  1. « Home Ardenne v2 », sur Home Ardenne (consulté le 15 septembre 2020).

Liens externesModifier