XIXe gouvernement constitutionnel portugais

XIXe gouvernement constitutionnel
(pt) XIX Governo Constitucional

IIIe République portugaise

Description de cette image, également commentée ci-après
Pedro Passos Coelho, en 2012.
Président de la République Aníbal Cavaco Silva
Premier ministre Pedro Passos Coelho
Élection 5 juin 2011
Législature XIIe
Formation
Fin
Durée 4 ans, 4 mois et 9 jours
Composition initiale
Coalition PPD/PSD-CDS-PP
Ministres 11
Femmes 2
Hommes 9
Représentation
Assemblée de la République
132 / 230
Drapeau du Portugal

Le XIXe gouvernement constitutionnel (en portugais : XIX Governo Constitucional) est le gouvernement de la République portugaise entre le et le , sous la XIIe législature de l'Assemblée de la République.

Il est dirigé par le conservateur Pedro Passos Coelho, vainqueur à la majorité relative des élections législatives, et formé d'une coalition de centre droit. Il succède au XVIIIe gouvernement constitutionnel, alors sous l'autorité du socialiste José Sócrates. Il est remplacé par le XXe gouvernement constitutionnel, à nouveau sous la direction de Passos Coelho.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le nouveau Premier ministre libéral-conservarteur Pedro Passos Coelho, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition gouvernementale de centre droit entre le Parti social-démocrate (PPD/PSD) et le CDS – Parti populaire (CDS–PP). Ensemble, ils disposent de 132 députés sur 230 à l'Assemblée de la République, soit 57,4 % des sièges.

Il est formé après les élections législatives anticipées du 5 juin 2011.

Il succède donc au XVIIIe gouvernement constitutionnel, dirigé par le socialiste José Sócrates, constitué et soutenu par le seul Parti socialiste (PS), qui bénéficiait d'une majorité relative.

Après le rejet de son plan d'austérité en , Sócrates remet sa démission et appelle à la tenue d'élections anticipées. Au cours du scrutin, le PPD/PSD retrouve sa position de premier parti du pays mais sans obtenir plus de la moitié des sièges. Dans son ensemble, le centre droit dispose d'une solide majorité absolue[1]. Le , deux jours après la tenue des élections, le Parti social-démocrate et le Parti populaire s'accordent pour ouvrir des négociations en vue de constituer une coalition[2].

FormationModifier

Le , le président de la République Aníbal Cavaco Silva charge le président du PPD/PSD Pedro Passos Coelho de former le XIXe gouvernement constitutionnel[3]. Dès le lendemain, il signe un accord de coalition avec le CDS-PP[4].

Passos Coelho présente la composition de son équipe dès le à Cavaco Silva. Avec 11 ministres, il s'agit de l'exécutif le plus réduit depuis 1974, battant le record des 13 membres du Xe gouvernement constitutionnel, dirigé par l'actuel chef de l'État. Quatre ministres appartiennent au Parti social-démocrate, contre trois au Parti populaire tandis que quatre sont indépendants. Seuls trois membres du cabinet bénéficient d'une expérience gouvernementale, les ministres des Affaires étrangères Paulo Portas, de la Défense José Pedro Aguiar-Branco et de l'Intérieur Miguel Macedo. Le ministre des Finances Vítor Gaspar et la ministre de l'Agriculture et de l'Environnement Assunção Cristas ont été respectivement collaborateurs de Cavaco Silva et de l'ancienne ministre de la Justice Celeste Cardona. Alors que le gouvernement sortant comptait cinq femmes sur 16 ministres, soit un record de féminisation, la nouvelle équipe n'en réunit plus que deux[5].

Le Premier ministre et le reste de l'exécutif sont assermentés le au palais national d'Ajuda par le président de la République, deux semaines seulement après les élections[6]. Le programme du gouvernement est ensuite remis à l'Assemblée, qui en discute les et 1er juillet, date à laquelle il est adopté par défaut, aucun groupe parlementaire n'ayant déposé de motion de rejet et le gouvernement n'ayant pas sollicité son approbation formelle[7]

Crise de juillet 2013Modifier

Au début du mois de , Vítor Gaspar démissionne du ministère des Finances après avoir été désavoué à plusieurs reprises sur sa politique de rigueur budgétaire[8]. Son remplacement par la secrétaire d'État au Trésor Maria Luís Albuquerque conduit à la démission de Paulo Portas de la direction de la diplomatie, afin de dénoncer la poursuite des politiques de rigueur mises en œuvre en échange d'un plan d'aide financière de 78 milliards € du FMI, de l'UE et de la BCE[9].

La crise est finalement surmontée par la conclusion d'un nouvel accord entre le PPD/PSD et le CDS-PP désignant Portas au poste nouvellement créé de vice-Premier ministre, chargé de coordonner les politiques économiques et les relations avec les bailleurs, et confirmant la nouvelle ministre des Finances[10]. Le remaniement ministériel est officialisé le par une cérémonie de prise de fonction devant le chef de l'État ; à cette occasion, l'ancien ministre Rui Machete revient au gouvernement pour diriger la diplomatie tandis que le ministère de l'Environnement est rétabli[11].

SuccessionModifier

Pour les élections législatives du 4 octobre 2015, les deux partis au pouvoir constituent une alliance électorale nommée « Portugal en avant » (PàF). Bien qu'arrivée en tête, elle est clairement minoritaire face aux partis de gauche et de centre gauche. Le président de la République reconduit néanmoins Passos Coelho, qui forme le XXe gouvernement constitutionnel[12].

CompositionModifier

Initiale (21 juin 2011)Modifier

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Pedro Passos Coelho PPD/PSD
Ministre d'État
Ministre des Finances
Vítor Gaspar Sans
Ministre d'État
Ministre des Affaires étrangères
Paulo Portas CDS-PP
Ministre de la Défense nationale José Pedro Aguiar-Branco PPD/PSD
Ministre de l'Intérieur Miguel Macedo PPD/PSD
Ministre de la Justice Paula Teixeira da Cruz PPD/PSD
Ministre adjoint et des Affaires parlementaires Miguel Relvas PPD/PSD
Ministre de l'Économie et de l'Emploi Álvaro Santos Pereira Sans
Ministre de l'Agriculture, de la Mer, de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Assunção Cristas CDS-PP
Ministre de la Santé Paulo Macedo Sans
Ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Science Nuno Crato Sans
Ministre de la Solidarité et de la Sécurité sociale Pedro Mota Soares CDS-PP

Remaniement du 13 avril 2013Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Pedro Passos Coelho PPD/PSD
Ministre d'État
Ministre des Finances
Vítor Gaspar (jusqu'au 02/07/2013) Sans
Maria Luís Albuquerque PPD/PSD
Ministre d'État
Ministre des Affaires étrangères
Paulo Portas CDS-PP
Ministre de la Défense nationale José Pedro Aguiar-Branco PPD/PSD
Ministre de l'Intérieur Miguel Macedo PPD/PSD
Ministre de la Justice Paula Teixeira da Cruz PPD/PSD
Ministre de la Présidence et des Affaires parlementaires Luís Marques Guedes PPD/PSD
Ministre adjoint et du Développement régional Miguel Poiares Maduro Sans
Ministre de l'Économie et de l'Emploi Álvaro Santos Pereira Sans
Ministre de l'Agriculture, de la Mer, de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Assunção Cristas CDS-PP
Ministre de la Santé Paulo Macedo Sans
Ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Science Nuno Crato Sans
Ministre de la Solidarité et de la Sécurité sociale Pedro Mota Soares CDS-PP

Remaniement du 24 juillet 2013Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Pedro Passos Coelho PPD/PSD
Vice-Premier ministre Paulo Portas CDS-PP
Ministre d'État
Ministre des Finances
Maria Luís Albuquerque PPD/PSD
Ministre d'État
Ministre des Affaires étrangères
Rui Machete PPD/PSD
Ministre de la Défense nationale José Pedro Aguiar-Branco PPD/PSD
Ministre de l'Intérieur Miguel Macedo (jusqu'au 16/11/2014) PPD/PSD
Anabela Rodrigues (à partir du 18/11/2014) Sans
Ministre de la Justice Paula Teixeira da Cruz PPD/PSD
Ministre de la Présidence et des Affaires parlementaires Luís Marques Guedes PPD/PSD
Ministre adjoint et du Développement régional Miguel Poiares Maduro Sans
Ministre de l'Économie António Pires de Lima CDS-PP
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Énergie Jorge Moreira da Silva PPD/PSD
Ministre de l'Agriculture et de la Mer Assunção Cristas CDS-PP
Ministre de la Santé Paulo Macedo Sans
Ministre de l'Éducation et de la Science Nuno Crato Sans
Ministre de la Solidarité, de l'Emploi et de la Sécurité sociale Pedro Mota Soares CDS-PP

Notes et référencesModifier

  1. (pt) « Resultados finais legislativas: as cores do Parlamento », Expresso,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  2. (pt) « PSD e CDS preparam acordo político nos moldes de 2002 », Expresso,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  3. (pt) « Pedro Passos Coelho foi indigitado como primeiro-ministro », Jornal de Notícias,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  4. (pt) « PSD e CDS-PP assinam hoje acordo político e programático », SIC Notícias,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  5. (pt) « Os ministros do XIX Governo Constitucional », SIC Notícias,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  6. (pt) « Executivo empossado, novo primeiro-ministro promete que "Portugal não falhará" », SIC Notícias,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  7. (pt) Assemblée de la République, « Aprovação do Programa do XIX Governo Constitucional », sur parlamento.pt, (consulté le 18 octobre 2019).
  8. « Portugal: démission inattendue du ministre des Finances, Vitor Gaspar », Radio France internationale,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  9. « Le ministre portugais des Affaires étrangères démissionne », BFM TV,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  10. « Le Portugal en passe de surmonter la crise gouvernementale », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  11. (pt) « Remodelação do Governo sem mais impactos no programa assistência a Portugal, garante FMI », SIC Notícias,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).
  12. (pt) « Toma hoje posse o XX Governo Constitucional », Radio-télévision du Portugal,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier