Ouvrir le menu principal

XXe gouvernement constitutionnel portugais

XXe gouvernement constitutionnel
XX Governo Constitucional

IIIe République

Description de cette image, également commentée ci-après
Président de la République Aníbal Cavaco Silva
Pedro Passos Coelho
Élection 4 octobre 2015
Législature XIIIe
Formation
Fin
Durée 27 jours
Composition initiale
Coalition PPD/PSDCDS–PP
Ministres 16
Femmes 4
Hommes 12
Représentation
Assemblée de la République
107 / 230
Drapeau du Portugal

Le XXe gouvernement constitutionnel portugais (en portugais : XX Governo Constitucional de Portugal) est le gouvernement de la République portugaise entre le et le , durant la treizième législature de l'Assemblée de la République.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le Premier ministre libéral sortant Pedro Passos Coelho, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition entre le Parti social-démocrate (PPD/PSD) et le CDS – Parti populaire (CDS–PP). Ensemble, ils disposent de 107 députés sur 230, soit 46,5 % des sièges de l'Assemblée de la République.

Il est formé à la suite des élections législatives du 4 octobre 2015. Il succède ainsi au dix-neuvième gouvernement constitutionnel, dirigé par Passos Coelho, constitué et soutenu par le PPD/PSD et le CDS–PP.

Au cours de ce scrutin, les deux partis de la majorité parlementaire forment la coalition électorale « Le Portugal en avant » (PàF), qui vire en tête avec 38,6 % des suffrages exprimés. En recul d'environ 12 points, l'alliance au pouvoir depuis perd alors sa majorité absolue et ne dispose, à priori, d'aucune réserve de voix au sein du Parlement. En effet, trois partis de centre gauche et de gauche cumulent un total de 122 élus.

Le Parti socialiste (PS), deuxième force parlementaire et parti déterminant pour la construction d'une majorité avec ses 86 députés, entreprend de négocier avec tous les autres partis représentés à l'Assemblée. Finalement, le PS annonce vouloir constituer une coalition majoritaire avec le Bloc de gauche (BE) et la Coalition démocratique unitaire (CDU). Pour autant, le président de la République Aníbal Cavaco Silva confie le 23 octobre la mission de formation du nouvel exécutif à Passos Coelho, s'attirant de fortes critiques de la gauche parlementaire, qui porte le socialiste Eduardo Ferro Rodrigues à la présidence de l'Assemblée de la République[1].

Cinq jours plus tard, le Premier ministre présente son deuxième gouvernement, composé de seize ministres, dont quatre femmes et un indépendant. Il reconduit des personnalités de premier plan, comme le vice-Premier ministre Paulo Portas, la ministre des Finances Maria Luís Albuquerque, le ministre des Affaires étrangères Rui Machete ou le ministre de la Défense José Pedro Aguiar-Branco, et restaure le ministère de la Culture, précédemment rattaché à la présidence du conseil des ministres.

Le 10 novembre, l'Assemblée de la République adopte la motion de rejet du programme gouvernemental déposée par le Parti socialiste (PS), par 123 voix pour et 107 voix contre, seuls le PPD/PSD et le CDS–PP s'y opposant[2]. Le XXe gouvernement constitutionnel devient ainsi le second à tomber après l'adoption d'une telle motion mais le premier juste après la tenue d'élections[3].

CompositionModifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Pedro Passos Coelho PPD/PSD
Vice-Premier ministre Paulo Portas CDS–PP
Ministre d'État
Ministre des Finances
Maria Luís Albuquerque PPD/PSD
Ministre d'État
Ministre des Affaires étrangères
Rui Machete PPD/PSD
Ministre de la Défense nationale José Pedro Aguiar-Branco PPD/PSD
Ministre de la Présidence et du Développement régional Luís Marques Guedes PPD/PSD
Ministre de l'Intérieur João Calvão da Silva PPD/PSD
Ministre de la Justice Fernando Negrão PPD/PSD
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Énergie Jorge Moreira da Silva PPD/PSD
Ministre de l'Agriculture et de la Mer Assunção Cristas CDS–PP
Ministre de la Solidarité, de l'Emploi et de la Sécurité sociale Pedro Mota Soares CDS–PP
Ministre de l'Économie Miguel Morais Leitão CDS–PP
Ministre de la Santé Fernando Leal da Costa Sans
Ministre de l'Éducation et de la Science Margarida Mano Sans
Ministre de la Modernisation administrative Rui Medeiros Sans
Ministre de la Culture, de l'Égalité et de la Citoyenneté Teresa Morais PPD/PSD
Ministre des Affaires parlementaires Carlos Costa Neves PPD/PSD

Notes et référencesModifier

  1. « Portugal : le président impose un gouvernement de droite, mais la gauche se rassemble », sur La Tribune, (consulté le 10 novembre 2015)
  2. (pt) « Governo caiu na Assembleia. Decisão nas mãos de Cavaco », sur Jornal Expresso, (consulté le 10 novembre 2015)
  3. En 1978, le gouvernement Nobre da Costa, d'initiative présidentielle, fut renversé par l'adoption d'une motion de rejet du programme de gouvernement.

AnnexesModifier