Wreckless Eric

Wreckless Eric, Eric Goulden de son vrai nom, né le à Newhaven (Sussex de l'Est), est un artiste britannique de la scène punk underground de la fin des années 1970.

Wreckless Eric

BiographieModifier

Wreckless Eric a fait partie du légendaire label Stiff Records (Ian Dury, Elvis Costello, The Damned, Motörhead, Devo, Nick Lowe, Dr. Feelgood, Madness...).

Après une période de latence, il fit un retour remarqué sur la scène Pop Rock avec des membres des Milkshakes tels que Billy Childish et Bruce Brand. Il fut leader du groupe The Len Bright Combo.

Au début des années 1990, il enregistra plusieurs albums en France chez New Rose, At The Shop et The Donovan of Trash sur Sympathy for the Record Industry, label des White Stripes et de Alan Vega, en compagnie de musiciens français : Fabrice Bertran, Eduardo Leal de la Gala (Gala and the Muzer) et Denis Baudrillard.

En 2007, un de ses titres servit de sound track au film L'Incroyable Destin de Harold Crick (Stranger Than Fiction) avec Will Ferrell.

Les titres de ce songwriter ont été repris par The Monkees, Cliff Richard, The Dogs, Marianne Faithfull, Amy Rigby et plus récemment The Proclaimers.

DiscographieModifier

Wreckless EricModifier

  • Wreckless Eric (1978)
  • The Wonderful World of Wreckless Eric (1978)
  • The Whole Wide World (1979)
  • Big Smash (1980)
  • Almost a Jubilee: 25 Years at the BBC (with Gaps) (2003)
  • Bungalow Hi (2004)

Avec les Captains of IndustryModifier

  • Roomful of Monkeys (1984)

Avec The Len Bright ComboModifier

  • The Len Bright Combo Presents... (1985)
  • Combo Time (1986)

Avec Le Beat Group ElectriqueModifier

  • Le Beat Group Electrique (1989)

Avec Fabrice Bertran/ Eduardo Leal de la GalaModifier

  • At the Shop (1990)
  • The Donovan of Trash (1991)

Avec Hitsville House BandModifier

  • 12 o'Clock Stereo (1996)

Eric GouldenModifier

  • Karaoke (1997)

AutobiographieModifier

En 2003, Wreckless Eric a publié une autobiographie intitulée « A Dysfonctional Success ».

Références bibliographiquesModifier

  • Benoît Binet, « J'ai vu le présent du rock'n'roll et il s'appelle... Len Bright Combo », Nineteen, Toulouse, Association Nineteen, vol. 19,‎ , p. 41-43 (ISSN 0757-1984)

Liens externesModifier