Wilton Felder

musicien américain
Wilton Felder
Wilton Felder.jpg
Wilton Felder à Paris en 1978.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Instruments
Genres artistiques

Wilton Felder Lewis est un saxophoniste ténor, bassiste électrique et compositeur de jazz américain, né à Houston, Texas, le et mort le [1]. Il était également le membre fondateur des Crusaders.

BiographieModifier

Né à Houston, Texas, Wilton Felder a étudié la musique à la Texas Southern University et a fondé son groupe avec Wayne Henderson, Joe Sample et Stix Hooper alors qu'il était au lycée à Houston. Les Jazz Crusaders sont passés d'un combo de jazz à la pointe du progrès à un groupe pionnier de fusion jazz-rock, avec une influence certaine de musique soul. Wilton Felder a travaillé avec le groupe original pendant plus de trente ans, et a continué à travailler dans ses versions ultérieures, qui comprenaient souvent d'autres membres fondateurs. Décrit comme le leader du groupe, il y jouait principalement du saxophone, parfois de la basse électrique.

Bassiste de studioModifier

Wilton Felder a également travaillé comme musicien de studio sur la côte ouest, jouant principalement de la basse électrique, pour divers musiciens de soul et de R&B, et a été l'un des bassistes « maison » de Motown Records, lorsque la maison de disques a ouvert ses portes à Los Angeles au début des années 1970. Il a joué sur des enregistrements des Jackson 5 tels que I Want You Back et The Love You Save, ainsi que pour Marvin Gaye (sur l'album Let's Get it On) et Grant Green. On le retrouve également sur le live de Jimmy Smith Root Down. Il a également joué de la basse pour des groupes de soft rock comme Seals and Crofts. On notera également ses contributions à l'album de John Cale Paris 1919, à l'album Pretzel Logic de Steely Dan (1974) et aux albums Piano Man et Streetlife Serenade de Billy Joel. Il a été l'un des trois bassistes sur les albums Sail Away (1972) de Randy Newman et Diamonds & Rust de Joan Baez. Wilton Felder a également présenté les albums de Joni Mitchell et de Michael Franks.

Son album Secrets, qui met en vedette Bobby Womack au chant, atteint la 77e place du classement des albums au Royaume-Uni en 1985, avec le tube mineur (No Matter How High I Get) I'll Still be Looking Up to You, chanté par Womack et Alltrinna Grayson[2].

Wilton Felder jouait un saxophone ténor King Super 20 avec un bec métallique Berg Larsen 105/0. Il a également utilisé des saxophones Yamaha. Il a joué une basse Fender Telecaster Bass, et a également joué des guitares basses Aria.

Wilton Felder est mort en 2015 chez lui à Whittier, en Californie, des suites d'un myélome multiple. Il avait 75 ans[3],[4].

DiscographieModifier

En soloModifier

  • Bullitt (Pacific Jazz, 1969)
  • We All Have a Star (MCA, 1978)
  • Inherit the Wind (MCA, 1980)
  • Gentle Fire (MCA, 1983)
  • Secrets (MCA, 1985)
  • Love Is a Rush (MCA, 1987)
  • Nocturnal Moods (PAR, 1991)
  • Forever, Always (PAR, 1992)
  • Lets Spend Some Time (BCS, 2005)

Avec The CrusadersModifier

  • Free As The Wind 1976
  • Freedom Sound (Pacific Jazz, 1961)
  • Lookin' Ahead (Pacific Jazz, 1962)
  • The Jazz Crusaders at the Lighthouse (Pacific Jazz, 1962)
  • Tough Talk (Pacific Jazz, 1963)
  • Heat Wave (Pacific Jazz, 1963)
  • Jazz Waltz (Pacific Jazz, 1963) avec Les McCann
  • Stretchin' Out (Pacific Jazz, 1964)
  • The Thing (Pacific Jazz, 1965)
  • Chile Con Soul (Pacific Jazz, 1965)
  • Live at the Lighthouse '66 (Pacific Jazz, 1966)
  • Talk That Talk (Pacific Jazz, 1966)
  • The Festival Album (Pacific Jazz, 1966)
  • Uh Huh (Pacific Jazz, 1967)
  • Lighthouse '68 (Pacific Jazz, 1968)
  • Powerhouse (Pacific Jazz, 1969)
  • Lighthouse '69 (Pacific Jazz, 1969)
  • Street Life (1979)
  • Royal Jam (1982)

Comme sidemanModifier

Avec Donald Byrd

  • Ethiopian Knights (Blue Note, 1972)

Avec Joan Baez

Avec John Cale

Avec Michael Franks

  • The Art of Tea (Reprise Records, 1976)
  • Sleeping Gypsy (Warner Bros. Records, 1977)

Avec Dizzy Gillespie

Avec Grant Green

  • Shades of Green (Blue Note, 1971)
  • Live at The Lighthouse (Blue Note, 1972)

Avec Richard "Groove" Holmes

  • Welcome Home (World Pacific Jazz, 1968)

Avec Harry Nilsson

  • Flash Harry (Mercury Records, 1980)

Avec Marvin Gaye

Avec Matraca Berg

  • The Speed of Grace (MCA Records, 1994)

Avec Paul Anka

  • The Painter (United Artists Records, 1976)

Avec Solomon Burke

  • Electronic Magnetism (MGM Records, 1971)

Avec Donovan

Avec Jackson Browne

Avec Jennifer Warnes

Avec Milt Jackson

Avec Tina Turner

Avec John Klemmer

Avec Charles Kynard

Avec Minnie Riperton

Avec Ringo Starr

Avec Carmen McRae

Avec Billy Joel

Avec Randy Crawford

Avec Joni Mitchell

Avec B.B. King

Avec Wendy Waldman

  • Love Has Got Me (Warner Bros. Records, 1973)

Avec Randy Newman

Avec Shuggie Otis

Avec Dusty Springfield

  • Cameo (ABC Records, 1973)

Avec Jean-Luc Ponty

Avec Seals & Crofts

Avec Jimmy Smith

Avec Steely Dan

Avec Gerald Wilson

Avec Hugh Masekela

Notes et référencesModifier

  1. (en) Legendary Crusaders Sax Man Wilton Felder Passes Away
  2. (en) David Roberts, British Hit Singles & Albums (19th ed.), Londres, Guinness World Records Limited, , 717 p. (ISBN 978-1-904994-10-7 et 1-904994-10-5), p. 197
  3. William Michael Smith, « Legendary Crusaders Sax Man Wilton Felder Passes Away », sur Houston Press, (consulté le )
  4. « RIP Wilton Felder (The Crusaders) 1940-2015 », sur Funk-U (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens externesModifier