William Smith (marin)

marin britannique
William Smith
Image dans Infobox.
« Williams Point » sur l'île Livingston, le territoire découvert par William Smith le 19 février 1819.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Seaton Sluice (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activités

William Smith, né à Seaton Sluice le et mort à Blyth en 1847, est un officier de marine britannique, connu pour avoir découvert les Îles Shetland du Sud, un archipel près de l'Antarctique.

Expeditions in Antarctica before 1897.png

BiographieModifier

En 1819, alors qu'il naviguait sur le Williams de Buenos Aires à Valparaíso, il dévie sa route vers le sud du cap Horn dans l'intention de profiter de vents favorables. Le , il aperçoit une terre jusqu'alors inconnue à 62° Ouest, sans y débarquer. Les autorités navales doutent alors de sa découverte mais, au cours d'un second voyage, le , il débarque sur l'île principale. Il baptise l'île principale île du Roi-George et l'archipel, les îles Shetland du Sud[1], d'après les îles Shetland situées au nord de son village natal. Début 1820, la Royal Navy envoie Smith en compagnie du lieutenant Edward Bransfield à bord du Williams pour confirmer la découverte.

Ils débarquent sur l'île du Roi-George et l'explorent pendant une semaine. Le , ils remettent les voiles et naviguent au large des côtes des îles Shetland du Sud. Le , ils poursuivent le voyage en direction du sud dans des conditions météorologiques difficiles. Le , l'expédition atteint l'île Deception et, plus tard dans la même journée, elle aperçoit une chaîne de montagne orientée nord-est/sud-ouest. Il s'agit probablement de la péninsule Trinité, qui est la région la plus septentrionale de la péninsule Antarctique. Le Williams poursuit son voyage à travers l'Île de l'Éléphant et l'Île Clarence.

Le , Fabian von Bellingshausen, à bord du sloop-de-guerre Vostok, avait aperçu la côte de la côte de la Princesse-Martha, à l'est de l’Antarctique.

NotesModifier

  1. D'après (en) Ian R. Stone et Beau Riffenburgh (dir.), Encyclopedia of the Antarctic, New York et Londres, Routledge, , 1146 p. (ISBN 978-0-415-97024-2 et 0-415-97024-5), « Discovery of South Shetland Islands », p. 926 et suiv..

Liens externesModifier