William Napier (9e Lord Napier)

lord et officier de la Royal Navy britannique

William John Napier
Image dans Infobox.
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
MacaoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
William Napier, 9th Lord NapierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Francis Napier, 8th Lord Napier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Maria Margaret Clavering (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Eliza Cochrane-Johnstone (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Francis Napier
Unknown daughter Napier (d)
Unknown daughter Napier (d)
Maria Margaret Napier (d)
Ellinor Alice Napier (d)
Eliza Napier (d)
Anne Carmichael Napier (d)
William Napier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire

William John Napier, 9e Lord Napier, baron Napier FRSE ( - ) est un officier de la Royal Navy britannique et un envoyé commercial en Chine.

JeunesseModifier

Napier est né à Kinsale, en Irlande, le 13 octobre 1786 [1]. Il est le fils de Francis Napier (8e Lord Napier) (en) (1758–1823) et le père de Francis Napier, 10e Lord Napier et 1er baron Ettrick (1819–1898).

Il s'enrôle dans la Royal Navy en 1803 et a sert comme aspirant à bord du HMS Defiance à la bataille de Trafalgar (1805). Il sert plus tard comme lieutenant sous Thomas Cochrane, 10e comte de Dundonald.

CarrièreModifier

 
Maison de Lord Napier à Macao

En 1818, il est élu membre de la Royal Society of Edinburgh avec Sir David Brewster, Sir George Mackenzie (7e baronnet) (en) et John Playfair comme proposants [2].

Pair d'Écosse, Lord Napier est un représentant écossais élu à la Chambre des lords de 1824 à 1832. En décembre 1833, à la fin du monopole de la Compagnie britannique des Indes orientales sur le commerce en Extrême-Orient, il est nommé par le ministre des Affaires étrangères Lord Palmerston, un ami de la famille de Napier, comme premier surintendant principal du commerce à Canton (aujourd'hui Guangzhou), en Chine. Les deuxième et troisième surintendants sont John Francis Davis et Sir George Best Robinson. Il arrive à Macao le 15 juillet 1834 à bord de la frégate Andromanche de la Compagnie des Indes orientales, et atteint Canton dix jours plus tard, avec pour mission d'étendre le commerce britannique vers l'intérieur de la Chine. N'ayant pas l'expérience diplomatique et commerciale nécessaire, il n'a pas réussi à atteindre l'objectif.

N'ayant pas réussi à obtenir une réunion avec Lu Kun, le gouverneur général du Liangguang [3], la frustration de Napier le conduit à favoriser une solution militaire. Il envoie les frégates Andromache et Imogene à Whampoa le 11 septembre [4] défiant un édit émis par Lu Kun, dans une escarmouche de tir de canon «sans blessé» alors que les navires de guerre britanniques franchissent les défenses du Bocca Tigris. Après une impasse prolongée, Lord Napier, sapé par le typhus, est contraint de se retirer à Macao en septembre 1834, où il meurt de fièvre le 11 octobre. Initialement enterré à Macao, il est ensuite exhumé pour être réenterré à Ettrick en Écosse.

Napier est le premier représentant britannique à proposer de s'emparer de Hong Kong [1]. Dans une dépêche adressée à Lord Palmerston le 14 août 1834, il suggère qu'un traité commercial, soutenu par une force armée, soit conclu pour garantir les droits et les intérêts des marchands européens en Chine. Il recommande qu'une petite force britannique "prenne possession de l'île de Hongkong, à l'entrée orientale de la rivière Canton, qui est admirablement adaptée à toutes les fins" [5].

FamilleModifier

Lord Napier épouse Elizabeth Cochrane-Johnstone (v. 1795–1883), fille de l'aventurier écossais Andrew Cochrane-Johnstone, en 1816; ils ont deux fils et six filles [6]. Son fils aîné, Francis Napier, entre également au service diplomatique et est promu par Palmerston.

Après sa mort, le gouvernement britannique déposeé un mémorial devant le bureau des douanes de Macao. Après avoir été perdu pendant une courte période, il est déplacé au cimetière de Hong Kong, puis au musée d'histoire de Hong Kong, où il est maintenant.

RéférencesModifier

  1. a et b Laughton, J. K.. "Napier, William John, ninth Lord Napier of Merchistoun (1786–1834)". Oxford Dictionary of National Biography (2004 ed.). Oxford University Press. DOI:10.1093/ref:odnb/19773.
  2. Biographical Index of Former Fellows of the Royal Society of Edinburgh 1783–2002, The Royal Society of Edinburgh, (ISBN 0-902-198-84-X, lire en ligne)
  3. Hanes et Sanello 2004, p. 27.
  4. Lydia He. LIU et Lydia He Liu, The Clash of Empires: the invention of China in modern world making, Harvard University Press, , 47– (ISBN 978-0-674-04029-8, lire en ligne)
  5. Eitel 1895, p. 56
  6. « Family of William John NAPIER, 9th Lord NAPIER and Elizabeth COCHRANE-JOHNSTONE »

BibliographieModifier

Liens externesModifier