William Drury

personnalité politique britannique
William Drury
SirWilliamDrury.jpg
William Drury.
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du parlement de 1554-1555
Chipping Wycombe (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Hawstead (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Époque
Génération du XVIe siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Robert Drury (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Drue Drury (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le chevalier William Drury (né le à Hawstead dans le Suffolk, † en octobre 1579 en Irlande), était un général et homme d'État anglais qui pacifia l'Écosse et l'Irlande. Il exerça les fonctions de gouverneur en Irlande à la suite de Henry Sydney, sans parvenir à mettre un terme au climat insurrectionnel de l'île.

BiographieModifier

Fils de Robert Drury d'Hedgerley dans le Buckinghamshire, et petit-fils de Robert Drury († en 1536), qui était speaker de la Chambre des communes en 1495, il fit ses études à l'université de Cambridge, à Gonville College. Il combattit ensuite en Picardie aux côtés du duc de Suffolk en 1544 mais fut fait prisonnier ; une fois libéré, il alla prêter main-forte à Lord Russell, le futur comte de Bedford, pour mater un soulèvement dans le Devonshire en 1549, mais ne devait pas parvenir à la notoriété avant l'avènement d'Élisabeth Ire. En 1559, on l'envoya en mission à Édimbourg pour rendre compte des conditions politiques de l'Écosse, et cinq ans plus tard fut nommé sénéchal et gouverneur de Berwick-upon-Tweed. À ce poste, il mena une surveillance étroite sur Marie Ire d'Écosse et fut témoin de son arrestation au château de Loch Leven. Une lettre qu'il adressa le au ministre William Cecil donne un récit détaillé de la fuite de la reine d'Écosse le précédent[1]. De retour en Écosse en , le prince régent James Stewart, 1er comte de Moray, allait le rejoindre à Linlithgow pour négocier lorsqu'il fut mortellement blessé dans un attentat qui visait sans doute aussi l'émissaire anglais.

Après cet attentat, Drury mena deux expéditions punitives en Écosse. Il retourna au moins à trois autres reprises dans ce pays, chargé de missions plus pacifiques, mais au cours desquelles sa vie était perpétuellement menacée ; il dirigeait l'armée qui obtint la reddition du château d'Édimbourg en . Il épousa une fille de Sir Thomas Wentworth, Margery († 1624). En 1576, il fut nommé président de la province de Munster, en Irlande : sa fermeté ayant permis de rétablir l'ordre, il fut promu juge suprême d'Irlande auprès du Parlement d'Irlande en 1578, et assura l'interim du gouverneur après le rappel de Sir Henry Sidney à Londres. Les secondes révoltes de Desmond venaient d'éclater lorsqu'il mourut en octobre de l'année suivante.

Notes et référencesModifier

  1. D'une manière générale, la correspondance de Drury avec William Cecil est une source historique majeure pour l'histoire de l'Écosse à cette époque.

RéférencesModifier