William Carr Beresford

politicien britannique
William Carr Beresford
William Carr Beresford (peinture de Sir William Beechey).
Fonctions
Membre du 4e Parlement du Royaume-Uni
4e Parlement du Royaume-Uni (d)
Membre du 5e Parlement du Royaume-Uni
5e Parlement du Royaume-Uni (d)
Titres de noblesse
Baron Beresford (en)
-
Vicomte Beresford (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
KilndownVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Christ Church, Kilndown (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
William Beresford, 1st Viscount BeresfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Allégeance
Activités
Père
Fratrie
Conjoint
Louisa Beresford (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grades militaires
Général
List of Marshals of Portugal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Distinction
Blason

William Carr Beresford (), vicomte Beresford, est un militaire et homme politique anglais issu d'une ancienne famille du Staffordshire. Prenant le commandement de l'armée portugaise pendant la guerre péninsulaire du Portugal, il est nommé généralissime par le prince régent Jean VI de Portugal, avec le titre de maréchal du Portugal. Il évolue alors sous les ordres d'Arthur Wellesley, commandant de l'armée anglo-portugaise.

Biographie modifier

En 1806, il fut au commandement de l'armée britannique qui envahit Buenos Aires, capitale de la vice-royauté du Río de la Plata, lors de la première invasion britannique contre cette ville. Étant donné la résistance qu'il eut à affronter, cette expédition se solda par un échec, et il dut se rendre le 12 août de cette année, à l'officier français au service de l'Espagne, Jacques de Liniers, qui avait organisé des milices populaires efficaces. Il resta captif jusqu'à l'année suivante.

Peu après, il se distingua dans la guerre de la Péninsule. Nommé en 1809, généralissime de l'armée portugaise, avec le titre de maréchal du Portugal, il la réorganisa promptement, obtint plusieurs avantages sur les Français, affronta le maréchal Soult en 1811 lors de la très indécise bataille d'Albuera, et eut une grande part aux victoires de Vitoria, de Bayonne et de Toulouse et le changement de camp de Bordeaux[1]. Il reçut en récompense au Portugal les titres de duc d'Elvas et de marquis de Campo-Mayor, et dans son pays ceux de pair d'Angleterre et de vicomte.

En 1815, à la suite de la victoire anglo-portugaise et du congrès de Vienne, le roi Jean VI de Portugal décide de rester au Brésil et lui confie l'administration du Portugal.

En 1817 à Lisbonne, il fait exécuter les membres d'une conspiration libérale, parmi lesquels Gomez Freyre. En mars 1820, les tensions politiques s'aggravant, il part au Brésil pour solliciter l'appui du roi. La Révolution libérale portugaise éclate alors, et le nouveau gouvernement empêche son retour au Portugal.

Références modifier

  • Mark Sunderland, The Fatal Hill: The Allied Campaign under Beresford in Southern Spain in 1811, Thompson Publishing, London 2002 (ISBN 0-9522930-7-2), Long Review.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. Daniel de Montplaisir, « Le 12 mars 1814 : Bordeaux « déclare » le roi », sur https://www.vexilla-galliae.fr, (consulté le ).

Liens externes modifier