Willem de Beveren

Willem Aernout de Beveren, né le à Middelbourg et mort le à La Haye, est un homme politique néerlandais, membre de la Régence d'État, l'organe exécutif de la République batave, de 1801 à 1805.

Willem de Beveren
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre de la Régence d'État
-
Député
Middelbourg
-
Membre (d)
États généraux des Provinces-Unies
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité

BiographieModifier

Willem de Beveren est issu d'une famille de régents de la province de Zélande. Il est diplômé en droit à l'université d'Utrecht en 1768 et devient, de 1770 à 1782, vice-pensionnaire de Middelbourg. Entre 1774 et 1795, il siège aux États de Zélande et les représente aux États généraux des Provinces-Unies de 1786 à 1795.

À la suite de la Révolution batave en 1795, Beveren préside l'assemblée provisoire de Zélande. Il est élu député de Middelbourg à la première assemblée nationale batave en . Fédéraliste, il en assure la présidence entre le 17 et le . Il est membre du comité des Relations extérieures. Beveren est réélu député en août 1797 après la convocation d'une seconde assemblée constituante. Lors du coup d'État du , Beveren fait partie des députés fédéralistes arrêtés et est libéré le .

Il se tient à l'écart de la politique jusqu'en , lorsqu'il entre au Conseil asiatique, chargé de gérer les colonies néerlandaises depuis la dissolution de la VOC. La même année, Beveren est nommé à la Régence d'État, où il siège à la section de la Marine et des Colonies. Le , la régence est remplacée par un grand-pensionnaire en la personne de Rutger Jan Schimmelpenninck. Beveren entre alors au service de la magistrature des eaux jusqu'à l'incorporation de la Hollande à l'Empire français. De 1814 à sa mort, il fait partie de la Cour suprême des Finances et des Affaires maritimes.

BibliographieModifier

  • (nl) P.J. Blok et P.C. Molhuysen, Nieuw Nederlandsch biografisch woordenboek, vol. 3, Leyde, A.W. Sijthoff, (lire en ligne)
  • (en) Simon Schama, Patriots and Liberators : Revolution in the Netherlands 1780 - 1830, New York, Collins, , 745 p. (ISBN 0-00-216701-8)

Liens externesModifier