Willem Johan Kolff

médecin et chercheur néerlandais

Willem Johan Kolff, né le à Leyde aux Pays-Bas et mort le à Newtown Square en Pennsylvanie[1], est un médecin d'origine néerlandaise. Il est l'inventeur de l'hémodialyse. Il est également l'un des pionniers dans le développement des organes artificiels.

Willem Johan Kolff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Willem Johan Kolff.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Médecin, médecin interniste, professeur d'université, chercheur, sauvetage de juifs pendant la Shoah, résistant, inventeurVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Janke Cornelia Kolff-Huidekoper (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Distinctions

BiographieModifier

Il a étudié la médecine dans sa ville natale à l'université de Leyde. Plus tard, il sera professeur résident à l'université de Groningue. Un de ses premiers patients fut un homme de 22 ans, souffrant d'une insuffisance rénale.

Kolff développa un programme de remplacement d'organe par un organe artificiel et fut également à l'origine de la première banque du sang en Europe (en 1940).

Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut basé à Kampen, où il prit part dans la lutte contre l'occupation allemande. Simultanément, Kolff développa le premier rein artificiel. Il traita son premier patient en 1943. En 1945, il arrive à maintenir une femme en survie grâce à l'hémodialyse.

En 1946, il obtient le titre de Ph.D. à l'université de Groningue grâce à l'hémodialyse.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier