Ouvrir le menu principal
Wide Field Infrared Explorer
Télescope spatial
Description de cette image, également commentée ci-après
Le télescope spatial infrarouge Wire
Données générales
Organisation Drapeau des États-Unis NASA
Constructeur Drapeau des États-Unis Space Dynamics Laboratories
Programme Explorer
Domaine Formation des étoiles et des galaxies
Type de mission Télescope spatial
Lancement
Lanceur Pegasus
Désorbitage 10 mai 2011
Identifiant COSPAR 1999-011A
Site www.ipac.caltech.edu/wire/
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 250,0 kg
Contrôle d'attitude Stabilisé 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires
Puissance électrique >180 watts
Orbite héliosynchrone
Périapside 470 km
Apoapside 570 km
Inclinaison 97°
Télescope
Type Ritchey-Chrétien
Diamètre 30 cm
Champ 33 x 33 minutes d'arc
Longueur d'onde Infrarouge : 12 et 25 nm

Le Wide Field Infrared Explorer (WIRE) est un petit télescope spatial infrarouge de la NASA développé dans le cadre du programme Explorer. Il est placé sur une Orbite héliosynchrone entre 409 et 426 kilomètres le par un lanceur Pegasus XL d'altitude. A la suite d'une erreur de conception le liquide réfrigérant permettant les observations dans l'infrarouge est perdu. La mission néanmoins poursuivie mais avec des objectifs différents et moins ambitieux.

Objectifs scientifiquesModifier

La mission de WIRE était de balayer en quatre mois l'ensemble du ciel en mettant l'accent sur les galaxies à sursaut de formation d'étoiles et les protogalaxies[1] .

DéveloppementModifier

L'équipe de recherche responsable du télescope est basée au Infrared Processing and Analysis Center (IPAC) de Pasadena en Californie. L'intégration, les tests et les opérations sont placées sous la responsabilité du Goddard Space Flight Center dans le Maryland. Le télescope a été construit et assemblé par Space Dynamics Laboratories en Utah.

Caractéristiques techniquesModifier

La partie optique de WIRE est un télescope Ritchey-Chrétien d'un diamètre de 30 cm et avec un champ de vue de 33 x 33 minutes d'arc. Il observe le rayonnement lumineux dans l'infrarouge moyen (12 et 25 nm)[1].

Déroulement de la missionModifier

À la suite d'une erreur de conception de l'électronique de l'engin, le couvercle protégeant l'optique est ouvert prématurément, alors que le télescope vient tout juste d'être mis en orbite. L'hydrogène à l'état solide chargé de refroidir les capteurs du télescope, exposé à la lumière de la Terre vers laquelle l'optique pointait dans cette phase du vol, est entré en ébullition. Il s'est évaporé de manière brutale en imprimant un mouvement de rotation rapide (60 tours par minute) au satellite. Après évaporation de tout l'hydrogène, le système de contrôle d'attitude du satellite a pu stabiliser le télescope mais la mission initiale ne pouvait plus être accomplie. Pour rentabiliser au moins en partie le télescope, dont le coût de développement s'est élevé à 73 millions de dollars, le satellite a été reconverti dans une mission d'astérosismologie (étude de l'oscillation des étoiles). La mission primaire de WIRE fut remplie par le télescope WISE lancé fin 2009.

Références et notesModifier

  1. a et b (en) « What is WIRE? », sur The Wide Fiel Infrared Explorer (consulté le 17 novembre 2018)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

SourceModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier