Vol Bek Air 2100

accident aérien de 2019 impliquant un Fokker F100

Vol Bek Air 2100
Image illustrative de l’article Vol Bek Air 2100
L'appareil impliqué dans l'accident photographié en 2011 sous les couleurs de Contact Air.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeChute après le décollage
CausesGivrage
SitePrès d'Almaty (Kazakhstan)
Coordonnées 43° 21′ 55″ nord, 77° 04′ 17″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilFokker F100
CompagnieBek Air
No  d'identificationUP-F1007
Lieu d'origineAéroport international d'Almaty (Kazakhstan)
Lieu de destinationAéroport international Noursoultan-Nazarbaïev (Kazakhstan)
PhaseDécollage
Passagers93
Équipage5
Morts13
Blessés66
Survivants85

Géolocalisation sur la carte : Kazakhstan
(Voir situation sur carte : Kazakhstan)
Point carte.svg

Le , le vol Bek Air 2100 entre Almaty et Noursoultan, au Kazakhstan, assuré par un avion Fokker F100, s'écrase sur une maison quelques secondes (680 mètres après le seuil de piste) après son décollage de l'aéroport international d'Almaty.

Selon plusieurs témoignages, la queue de l'avion a heurté la piste (tailstrike) deux fois avant de décoller, puis l'appareil a eu des difficultés à prendre de l'altitude avant de heurter une maison et de se briser en deux. Huit personnes ont été tuées sur le coup, dont le commandant de bord. Deux autres personnes sont décédées pendant leur transfert à l'hôpital et encore deux autres y sont décédées de leurs blessures. Parmi les victimes figurent une fillette, un général, Roustem Kaïdarov, et une journaliste, Dana Krouglova.

AvionModifier

L'avion impliqué est un Fokker F100 construit en et qui a volé avec d'autres compagnies aériennes avant de rejoindre la flotte de Bek Air au Kazakhstan en sous l'immatriculation UP-F1007[1],[2]. L'avion a été loué à Kam Air en , puis retourné à la compagnie. L'avion a également été loué à Safi Airways en , retourné à Bek Air, et finalement loué à Air Djibouti en , avant d'être à nouveau restitué[1]. Par la suite, l'avion est resté en service chez Bek Air jusqu'au jour de l'accident, qui l'a détruit[1],[3]. Le certificat de navigabilité de l'avion avait été renouvelé le [4].

Le commandant de bord était Marat Ganievich Muratbaev, 58 ans, et le copilote Mirzhan Gaynulovich Muldakulov, 54 ans.

Créé initialement en , la compagnie Bek Air exploite une flotte de neuf Fokker 100 âgés en moyenne de 27 ans et déployés entre dix destinations domestiques[5].

AccidentModifier

L'avion s'est écrasé sur un bâtiment juste après le décollage de l'aéroport international d'Almaty au Kazakhstan[6],[7],[8]. L'avion a décollé de la piste 05R et a perdu de la hauteur peu de temps après le décollage. Il a heurté une clôture en béton, avant de s'écraser sur un bâtiment de deux étages dans un quartier résidentiel vers h 22 (heure locale). L'avant de l'avion s'est détaché du fuselage principal, subissant des dommages importants, tandis que la queue s'est rompue à l'arrière. Parmi les personnes présentes à bord, il y avait 85 adultes, cinq enfants ainsi que trois nourrissons. Il y avait également cinq membres d'équipage[4]. 12 personnes, dont le commandant de bord, ont été tuées et des dizaines blessées dans l'accident[9],[10].

Un survivant, l'homme d'affaires Aslan Nazarliev, qui était à bord de l'avion, a déclaré qu'il avait vu de la glace sur les ailes. Lors d'une conversation téléphonique, il a déclaré : « lorsque nous avons décollé, l'avion a commencé à trembler très fort et je savais qu'il allait tomber. Je ne peux pas dire si avant de décoller les ailes avaient été dégivrées, mais le fait est qu'il y avait de la glace »[11].

La température au moment de l'accident était de −12 °C. La visibilité était également réduite à 1 000 mètres avec un épais brouillard près de l'aéroport.

Treize personnes, dont le commandant et le copilote, qui est décédé à l'hôpital près d'un mois après l'accident, ont été tuées et 66 autres blessées.

EnquêteModifier

Quelques jours après l'accident, le certificat d'opération de la compagnie aérienne a été suspendu, en attendant les premiers résultats de l'enquête[12]. Dans le même temps, l'analyse des boîtes noires a commencé en Russie[13].

Le , l'Interstate Aviation Commitee (IAC) russe a déclaré que les enquêteurs considéraient qu'un dépôt de glace sur les ailes de l'avion était la cause la plus probable cause pour expliquer l'accident[14],[15],[16].

Dans un communiqué datant du , les autorités kazakhes ont déclaré que l'avion accidenté était dans un état « pas satisfaisant », avant d'ajouter : « en général, l'état de la flotte n'est pas considéré satisfaisant, ce qui n'a rien d'étonnant étant donné l'âge des avions »[17]. Le Fokker était âgé de plus de 23 ans au moment de l'accident[18]. À cette même date, plus de 300 personnes avaient déjà été interrogées dans le cadre de l'enquête[19]. De plus, de « nombreuses violations » de certaines procédures ont été découvertes par les enquêteurs au sein de Bek Air, notamment au niveau de la maintenance des appareils ainsi que dans l'inspection et la vérification de la présence de glace et des procédures de dégivrage avant le départ[20],[21].

ConséquencesModifier

Selon la déclaration du président de la presse du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, le président kazakh, a déclaré le , le jour suivant, un jour de deuil national et a déclaré que « tous les responsables seront sévèrement punis conformément à la loi ». Les autorités kazakhes ont suspendu l'autorisation de vol de tous les Fokker 100 en service et ont également suspendu les opérations de Bek Air après l'accident par mesure de prudence[22],[23].

Une journée de deuil national est observée le samedi , lendemain de l'accident[24].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Airfleets aviation, « Fokker 70/100 - MSN 11496 - UP-F1007 », sur www.airfleets.net (consulté le 14 avril 2020).
  2. (en) JetPhotos (photogr. Sebastian Sowa), « Photo of UP-F1007 - Fokker 100 - Bek Air », sur www.jetphotos.com, (consulté le 25 avril 2020).
  3. (en) Ian Petchenik, « Bek Air flight Z92100 crashes shortly after take off from Almaty » [« Le vol Bek Air Z92100 s'écrase peu de temps après le décollage d'Almaty »], sur www.flightradar24.com, Flightradar24, (consulté le 14 avril 2020).
  4. a et b (en) Tom Boon, « Fokker 100 Crashes In Kazakhstan Leaving At Least 15 Dead », sur simpleflying.com, Simple Flying, (consulté le 14 avril 2020).
  5. François Duclos, « Crash au Kazakhstan : au moins 14 morts », sur www.air-journal.fr, Air Journal, (consulté le 14 avril 2020).
  6. Esther Serrajordia et Agence France-Presse, « Kazakhstan : un accident d'avion fait au moins 14 morts », sur www.rtl.fr, RTL, (consulté le 14 avril 2020).
  7. Emilie Drab, « Un Fokker 100 de Bek Air s'écrase au Kazakhstan », sur www.journal-aviation.com, Le Journal de l'Aviation, (consulté le 14 avril 2020).
  8. (en) Lauren Chadwick et Associated Press, « Survivor describes moment jet crashed into building in Kazakhstan » [« Un survivant décrit le moment où un jet s'est écrasé dans un bâtiment au Kazakhstan »], sur www.euronews.com, Euronews, (consulté le 14 avril 2020).
  9. Le Monde, Agence France-Presse et Associated Press, « Un avion de ligne s’écrase au Kazakhstan, au moins 12 morts », sur www.lemonde.fr, (consulté le 14 avril 2020).
  10. (en) Nargiz Sadikhova, « Injured of Kazakhstan Bek Air's plane crash to be released from hospitals » [« Des blessés du crash de l'avion Kazakh Bek Air vont sortir des hôpitaux »], sur en.trend.az, Trend News Agency, (consulté le 14 avril 2020).
  11. (es) « Al menos 12 muertos en un accidente de avión de pasajeros en Kazajistán: "Supe que se iba a caer" » [« Au moins 12 morts dans un accident d'avion de passagers au Kazakhstan : « Je savais qu'il allait tomber » »], sur www.elmundo.es, El Mundo, (consulté le 14 avril 2020).
  12. François Duclos, « Crash au Kazakhstan : AOC suspendue pour Bek Air », sur www.air-journal.fr, Air Journal, (consulté le 14 avril 2020).
  13. (en) Tass, « Black boxes of Bek Air crashed plane to be decoded by January 10 » [« Les boîtes noires de l'avion de Bek Air qui s'est écrasé seront décodées avant le 10 janvier »], sur tass.com, (consulté le 14 avril 2020).
  14. (en) Trend News Agency, « Kazakh Bek Air: co-pilot of crashed plane made mistake » [« Kazakh Bek Air: le copilote de l'avion écrasé a fait des erreurs »], sur www.azernews.az, AzerNews, (consulté le 14 avril 2020).
  15. (en) Aidana Yergaliyeva, « Government commission finds icing most likely cause of Bek Air crash » [« La commission gouvernementale estime que le givrage est la cause la plus probable du crash de Bek Air »], sur astanatimes.com, The Astana Times, (consulté le 14 avril 2020).
  16. (en) David Kaminski-Morrow, « Kazakh Fokker 100 crash modelled after icing emerges as prime suspect » [« Le crash du Fokker 100 kazakh modélisé après que le givrage émerge comme principal suspect »], sur www.flightglobal.com, FlightGlobal, (consulté le 14 avril 2020).
  17. Agence France-Presse, « Accident du Fokker 100 de Bek Air : l'état des avions de la compagnie dans un état « pas satisfaisant » », sur www.journal-aviation.com, Le Journal de l'Aviation, (consulté le 14 avril 2020).
  18. (en) Aviation Safety Network, « Accident description - Bek Air 2100 », sur aviation-safety.net (consulté le 14 avril 2020).
  19. (en) Nargiz Sadikhova, « Bek Air plane crash investigation continues in Kazakhstan » [« L'enquête sur l'accident d'avion de Bek Air se poursuit au Kazakhstan »], sur en.trend.az, Trend News Agency, (consulté le 14 avril 2020).
  20. (en) David Kaminski-Morrow, « Administration justifies Bek Air grounding with damning catalogue of flaws » [« L'administration justifie la suspension de Bek Air avec un catalogue accablant de défaillances »], sur www.flightglobal.com, Flight Global, (consulté le 14 avril 2020).
  21. (en) ES, « Safety violations found in Kazakhstan’s Bek Air operations » [« Des violations de sécurité constatées dans les opérations de Bek Air au Kazakhstan »], sur www.rusaviainsider.com, Russian Aviation Insider, (consulté le 14 avril 2020).
  22. (en) David Kaminski-Morrow, « Bek Air grounded after fatal Fokker 100 accident at Almaty » [« Bek Air cloué au sol après l'accident mortel du Fokker 100 à Almaty »], sur www.flightglobal.com, Flight Global, (consulté le 14 avril 2020).
  23. (en) Nargiz Sadikhova, « Kazakh Bek Air company's air operator certificate suspended until Jan. 2020 » [« Le certificat d'exploitation aérienne de la compagnie kazakhe Bek Air suspendu jusqu'en janvier 2020 »], sur en.trend.az, Trend News Agency, (consulté le 14 avril 2020).
  24. B.D. et Agence France-Presse, « Kazakhstan: Journée de deuil national après le crash d'un avion », sur www.20minutes.fr, 20 Minutes, (consulté le 14 avril 2020).

Liens externesModifier