Ouvrir le menu principal

Vielleur

joueur de vielle à roue

Un vielleur[1] (aussi appelé vielleux[1] ou vielliste) est un joueur ou sonneur de vielle à roue. Le terme vielleux, vielleuse au féminin, est d'usage populaire ou spécifique du jargon des musiciens. Le terme de « vielliste » tend à supplanter la dénomination plus ancienne de vielleur et vielleuse[réf. nécessaire].

Georges de La Tour, Le Vielleur au ruban, Madrid, musée du Prado.

Au XVIIe siècle notamment, le vielleur, qui était souvent un musicien de rue, a inspiré de grands artistes, comme Georges de La Tour (Le Vielleur du musée d'arts de Nantes, Le Vielleur au chien du musée du Mont-de-Piété de Bergues, ainsi que plusieurs autres tableaux sur le même thème), Jacques Callot (Vielleur debout), Jacques Bellange (Mendiant à la vielle).

Laurence Bourdin en mai 2012.
Rémy Couvez en 2012.
Anna Murphy en novembre 2015.

Liste de vielleurs et vielleusesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Vielleur : Définition de Vielleur », Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 7 mai 2018)
  2. Hélène Hazéra, « Marino Mapihan et Marc Anthony », sur France Culture, (consulté le 21 avril 2018).
  3. a b c d et e Yves Defrance, « Pierre Imbert (coord.) : Vielle à roue, territoires illimités », Cahiers d'ethnomusicologie, no 10,‎ (lire en ligne).
  4. « La vielleuse Laurence Bourdin en spectacle aux Jours de lumière », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  5. Gilles Gaujarengues, « Jean-Marc Padovani, Paloma Pradal – Canciones », sur Citizenjazz.com, (consulté le 21 avril 2018).
  6. « Vielle à roue et orgue », Le Démocrate vernonnais,‎ (lire en ligne).
  7. a et b (en) Jacques Vassal, Français, si vous chantiez: à la patrie, la chanson reconnaissante, Albin Michel / Rock & Folk, (ISBN 978-2-226-00335-5, lire en ligne), p. 61
  8. Frédérique Guillaumin, La seconde vie de la bourrée : Autour des musiciens actuels en Centre France (mémoire de maîtrise), Université Paris 8, (lire en ligne)
  9. « Un cabaret pas comme les autres », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  10. Vincent Monnet, « François Hadji-Lazaro, dernier Mohican de la scène française », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  11. Eric Montbel, Les cornemuses à miroirs du Limousin: XVIIe-XXe siècles : essai d'anthropologie musicale historique, L'Harmattan, (ISBN 978-2-343-01537-8, lire en ligne), p. 38.
  12. « Soixante ans d'amour avec sa vielle », Le Berry républicain,‎ (lire en ligne).
  13. (en) Joe Divita, « Folk Metallers Eluveitie Part Ways with Three Member », sur Loudwire, (consulté le 21 avril 2018).
  14. Stéphane Deschamps, « Emmanuelle Parrenin : sorcière post-folk », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  15. « Gaston Rivière, l'enfant du pays », Le Berry républicain,‎ (lire en ligne).
  16. « Wuthering Heights : ballet en deux parties », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 5 octobre 2018).
    Notice de spectacle, tirée du programme de la représentation du 21 septembre 2007 à l'Opéra National de Paris-Palais Garnier.
  17. « Joër », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 octobre 2018).
    Notice de collectivité, détaillant l'effectif du groupe de musique médiévale Joër, tel que résultant du dépôt légal du disque compact Musique cérémonielle polyphonique, danses et chansons du Moyen Âge.
  18. Christophe Tellart participe, en tant que vielleur, aux travaux de l'ensemble La camera delle lacrime, cf. annonce sur le site de France Musique, de la sortie du CD Inferno, le 31 août 2018, ainsi que : présentation d'extraits de ce CD, le 8 septembre 2018, sur France Musique, dans le cadre de l'émission Générations France Musique, le live.
  19. Christophe Tellart a également animé des ateliers de technique des instruments à bourdon (cornemuse, vielle à roue) au sein du Centre de musique médiévale de Paris, en 2015-2016, 2016-2017, et 2017-2018.

BibliographieModifier

  • Marie-Anne Sarda, Le vielleux : métamorphoses d'une figure d'artiste du XVIIe au XIXe siècle, Fage Éditions, 2008, 144 p. (ISBN 9782849751428)
  • Jean-François Chassaing, Joueurs de vielle en France (1857-1927), d'après les ventes des luthiers Pajot fils, Pajot jeune et Pimpard à Jenzat (Allier), Jenzat, Maison du luthier-Musée, 2014, 141 p. (ISBN 9782950090744)

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :