Verna Erikson

activiste finlandaise

Verna Erikson, née le et morte le , est une activiste finlandaise, icône de la garde blanche durant la guerre civile finlandaise.

Verna Erikson
Image dans Infobox.
Verna Erikson en 1918.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Verna Erikson est étudiante à l'université d'Helsinki lorsqu'elle s'engage avec la garde blanche dans la guerre civile finlandaise[1].

En 1918, Verna Erikson ainsi que sa camarade de classe Salme Setälä (plus tard architecte) sont décorées de l'ordre de la Croix de la Liberté, créée la même année à l'initiative du général Carl Gustaf Emil Mannerheim[2],[3].

Toujours en 1918, Verna Erikson meurt d'un cancer[2]. Malgré l'apparition de douleurs sous les bras, elle ne consulte pas de médecin et on lui découvre tardivement un sarcome avancé[2]. Elle est enterrée au cimetière d'Hietaniemi en Finlande[2].

La guerre civile finlandaise prend fin en 1918 avec une victoire des Blancs sur les Rouges, aidés par les Allemands[4].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Verna Erikson » (voir la liste des auteurs).
  1. (fi) Laura Manninen, « Henkensä uhalla aseita salakuljettanut teekkarityttö koki traagisen kohtalon keväällä 1918 », Ilta-sanomat,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mars 2020)
  2. a b c et d (fi) « Finland », sur Hs.fi, Helsingin Sanomat (consulté le 9 juillet 2015)
  3. (en) « The Order of the Cross of Liberty - The President of the Republic of Finland: Position and Duties: Decorations », sur tpk.fi (consulté le 9 juillet 2015)
  4. (en) « Germans capture Helsinki, Finland - Apr 13, 1918 », sur history.com (consulté le 9 juillet 2015)