Vedat Türkali

Vedat Türkali (pseudonyme d'Abdülkadir Pirhasan, né Abdülkadir Demirkan[1] le à Samsun, mort à à Yalova) est un auteur et scénariste turc. Il est à l'origine d'une quarantaine de scénarioé de films principalement sortis dans les années 1960 à 1970.

Vedat Türkali
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
YalovaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Abdulkadir PirhasanVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Vedat TürkaliVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Faculté de littérature de l'Université d'Istambul (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfants
Deniz Türkali (d)
Barış Pirhasan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Golden Orange for Best Screenplay ()
Prix Orhan-Kemal (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Vedat Türkali naît à le à Samsun[2].

Il est diplômé de la faculté de littérature et de langue turque de l'université d'Istanbul en 1942 et se marie la même année[2],[1]. Il enseigne au lycée militaire de Maltepe et au lycée militaire Kuleli, jusqu'en 1951 où il est arrêté, jugé et condamné à 9 ans de réclusion[2] pour son adhésion au Parti communiste de Turquie (TKP)[3]. Sa femme est condamnée à la réclusion quelques mois plus tard[4].

Vedat Türkali est libéré sous conditions en 1958 et obtient un travail de correcteur à la rédaction du journal Cumhuriyet[1]. Le titre, kémaliste et proche du pouvoir, est dirigé par Nadir Nadi Abalıoğlu ; les deux hommes finissent par se brouiller et Vedat Türkali quitte Cumhuriyet peu de temps plus tard[1]. L'année suivante, il fonde les éditions Gar et rencontre Yılmaz Güney, avec le soutien de qui il écrit son premier scénario de film, Dolandırıcılar Şahi.

Il se fait connaître à partir du début des années 1960 quand il commence à réaliser des scénarios de film[3]. Il prend le pseudonyme de Vedat Türkali à partir de cette période pour échapper à la censure, et utilise en tant qu'écrivain le pseudonyme de Hüsamettin Gönenli[1].

Âgé de 84 ans aux législatives de 2002, il est candidat de la liste du Parti démocratique du peuple (DEHAP) et participe activement à la campagne électorale de ce parti[5].

Il est le grand-père de l'actrice Zeynep Cassalini[3].

Récompenses et distinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (tr) BBC, « ARŞİV ODASI: Vedat Türkali, 1987 - BBC TÜRKÇE », sur youtube.com, (consulté le ).
  2. a b c d e et f (tr) Hürriyet, « Türk edebiyatının çınarı Vedat Türkali hayatını kaybetti! », sur hurriyet.com.tr, (consulté le ).
  3. a b et c (en) IMDb, « Vedat Türkali », sur imdb.com (consulté le ).
  4. (tr) Murat Çelikkan, « Merih Baykal Pirhasan veya Vedat Türkali’nin Eşi », sur bianet.com, (consulté le ).
  5. (tr) Celal Başlangıç, « İstanbul'da 'Biji DEHAP' », sur radikal.com.tr, (consulté le ).

Liens externesModifier