Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bode.
Vaughn Bodē
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Enfant
Mark Bodé (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix Hugo du meilleur artiste amateur (en) ()
Prix Yellow-Kid ()
Prix Inkpot ()
Temple de la renommée Will Eisner ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Cobalt 60 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Vaughn Bodē, né à Utica dans l'État de New York le et mort à San Francisco le est un auteur de bande dessinée américain.

BiographieModifier

Son père, Kenneth Bodē, est un poète qui n'a jamais été publié, il est chômeur, ivrogne, et maltraite sa femme, Elsie, qui choisira de divorcer alors que Vaughn est âgé d'une dizaine d'années. Elle élève alors seule ses quatre enfants. En 1958, Vaughn Bodē sert un an dans l'armée puis est réformé pour raisons psychiatriques. À l'âge de 20 ans, il épouse Barbara Hawkins, une amie du lycée dont la famille est très religieuse. Ils auront un enfant, Mark. Après des débuts dans le monde de la publicité, il reprend des études à l'Université de Syracuse. C'est dans le journal étudiant Sword of Damocles qu'il dessinera ses premières bandes dessinées. Très vite, il commence à vivre de son travail. Sa vie de couple pâtit de l'existence bohème et estudiantine de Bodē, de plus en plus tenté par une sexualité hors-normes (il se définit comme « auto-sexuel, hétérosexuel, homosexuel, maso-sexuel, sado-sexuel, trans-sexuel, uni-sexuel et omni-sexuel ») qui finit par divorcer — sans pour autant rompre le contact avec Barbara.
Le , il crée le Cheech Wizard, un sorcier timide qui se cache dans son chapeau. Vaughn Bodē développe un monde de fantaisie étrange et fantasmatique dans lequel des hommes-lézards[1] un peu minables cherchent la compagnie des femmes, qui sont elles belles et fortes. On peut voir la plus grande part de l'œuvre de Vaughn Bodē comme une vision philosophique des rapports entre hommes et femmes. Synthétisant avec talent et humour l'esprit contestataire des sixties-seventies, Vaugh Bodē est avec Robert Crumb et Gilbert Shelton un important auteur underground américain.
Sa mort prématurée (dans une expérience d'auto-pendaison « mystique » ou « érotique » selon les versions) ne sera que le début de sa légende : le graphisme de Vaughn Bodē impressionne les premiers graffiteurs américains tels que Dondi White, Seen et Tracy 168, qui en font le fondement référentiel de leur art naissant. Des artistes de graffiti français comme Oeno peignent également ces personnages dans leurs lettrages[2].

PublicationsModifier

Albums publiés en françaisModifier

Bien que l'œuvre de Vaughn Bodē ait de nombreux amateurs dans les pays francophones, elle y a été très rarement éditée.

  • Bodē (ed. Futuropolis, coll. 30x40), 1975
  • Erotica (ed. Neptune), 1983
  • Das Kämpf (ed. Aux Forges de Vulcain), 2013

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'Encyclopédie des bandes dessinées, Albin Michel, 1986 p. 36
  2. Rap, interview par Cap d'Origine, rap2122.blogspot.fr, 1er juin 2014.

AnnexesModifier