Galaxy Science Fiction

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galaxy.

Galaxy Science Fiction
Image illustrative de l’article Galaxy Science Fiction

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais américain
Périodicité mensuel
Genre Pulp (magazine), Science fiction
Date de fondation 1950
Ville d’édition New York City

Propriétaire H. L. Gold
Directeur de la rédaction H. L. Gold, Frederik Pohl, Ejler Jakobsson, Jim Baen, John J. Pierce, Jean Marie Stine, Floyd Kemske

Galaxy Science Fiction, fondée en 1950 par H. L. Gold, était un magazine de science-fiction américain, de format digest (petit format) comme Reader's Digest. Son fondateur était aussi son éditeur.

HistoireModifier

La première parution contient une chronique de livres de l'anthologiste Groff Conklin, laquelle s'arrête en 1955, et une chronique de science écrite par Willy Ley (jusqu'à son décès en 1969). Sous la gouverne de différents éditeurs, le magazine publie différents auteurs de science-fiction connus pendant trois décennies.

Au départ, il est mensuel, mais le rythme de parution varie sur sa trentaine d'années de parution, passant de mensuel à bimensuel.

Après que Groff Conklin délaisse sa chronique de livres, Floyd C. Gale reprend le flambeau.

En , Frederik Pohl choisit Algis Budrys comme critique de livres, Theodore Sturgeon lui succède en 1972, suivi de Spider Robinson en 1975. Dans la parution de , le magazine fusionne avec la publication sœur Worlds of If, créée en .

Galaxy cesse de publier en 1980.

Au début des années 1990, le fils du fondateur, E. J. Gold, rachète les droits sur le magazine et publie huit parutions bimensuelles au format 8 po. par 11 po. sur du papier de qualité médiocre (voir pulp pour plus de détails), de janvier/ à mars/. E. J. Gold souhaite continuer à publier le magazine dans Internet, mais son plan flanche. Il maintient encore quelques pages Web de matériel relié à Galaxy.

ÉditeursModifier

  • H. L. Gold ( à )
  • Frederik Pohl (1959 à ). Ce dernier prend la place du défaillant Gold pendant l'année 1959, mais officiellement la nomination ne s'effectue pas avant la parution de 1961.)
  • Ejler Jakobsson ( à )
  • James Baen ( à )
  • John J. Pierce ( à mars/)
  • Hank Stine (juin/ à septembre/)
  • Floyd Kemske (1980)
  • E. J. Gold (janvier/ à mars/)

AuteursModifier

Edition françaiseModifier

  • En , Galaxie, une version française, est créée, suivi d'une version allemande en 1957, Galaxis. Le magazine français cesse d'être publié en . De à , il reprend vie grâce à l'éditeur Opta. Deux rédacteurs en chef se succèdent : Alain Dorémieux (jusqu'à ) et Michel Demuth (de à août/). En 1996, un groupe de fans français, autour de Stéphanie Nicot, reprend le titre en le passant au pluriel : ce sera Galaxies, une première série qui va connaître 41 numéros (numérotés de 1 à 42, le 41 étant manquant), avant de cesser sa publication en 2007. Stéphanie Nicot cherche alors un repreneur pour le titre, elle le trouve en la personne de Pierre Gévart, qui reprend une nouvelle série, en gardant une double numérotation. Le premier numéro de Galaxies nouvelle série paraît en .

IllustrateursModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier