Utilisateur:Kvardek du/Mode d'emploi

Bonjour !

Cette page est destinée à vous aider à communiquer de façon efficace et non violente avec moi, si vous n'y arrivez pas naturellement.

C'est quoi une personne non-binaire ?Modifier

C'est une personne qui ne se sent ni homme ni femme : quelque part entre les deux, en dehors des deux, ou les deux à la fois. Ce ressenti peut évoluer, mais il est en général très profond, et assez difficile dans une société qui est qualifiée par la recherche de très bicatégorisée.

Dans mon cas, je suis entre les deux, avec une apparence qui évolue progressivement en direction du côté féminin. Ce n'est pas brutal : j'ai mis une bonne huitaine d'années à l'acter dans un processus à la fois difficile et libérateur.

C'est une mode ?Modifier

Les personnes non-binaires existent depuis des centaines d'années dans certaines sociétés. Dans le monde occidental, les libertés obtenus par la communauté LGBT+ au prix de luttes difficiles et l'évolution de l'acceptation ont permis aux personnes non-binaires de mieux prendre conscience de leur ressenti, de le partager et d'êtres plus médiatisées.

Les États-Unis nous envahissent ?Modifier

Ce pays est effectivement en avance dans l'acceptation des personnes non-binaires, mais surtout dans les métropoles. Le Canada ou les pays scandinaves sont également en pointe. L'influence des États-Unis semble moins forte que dans d'autres domaines, comme l'art contemporain ou le cinéma par exemple (avis personnel).

C'est quoi le mégenrage ?Modifier

C'est désigner une personne par un autre genre que celui qui est le sien. Dans le cas de personnes non-binaires, utiliser un pronom ou un accord masculin ou féminin constitue généralement un mégenrage.

Pour certaines personnes non-binaires, le mégenrage n'existe pas car tous les pronoms leurs conviennent. Pour une grande partie d'entre elles, il s'agit d'une violence qui comporte de nombreux accès négatifs. Cela contrevient alors aux règles de savoir-vivre qui s'appliquent sur Wikipédia.

Pour ma part, je ressens le mégenrage comme une violence, qui a des répercussions négatives non seulement sur ma participation.

Comment j'écris pour t'évoquer, alors ?Modifier

Vous n'avez aucune obligation d'utiliser une graphie particulière. Les solutions sont notamment décrites dans la page Langage épicène.

En résumé :

  • Vous pouvez utiliser le pronom iel et des formes non-binaires comme contributeurice, contributeur·ice ou contribut·eur·ice ;
  • Vous pouvez utiliser le double pronom il/elle et des formes doubles comme contributeur/contributrice ;
  • Vous pouvez utiliser des mots neutres comme individu ou personne (par exemple dans l'abréviation pcW), l'accord se fait alors selon le genre du mot ;
  • Vous pouvez contourner le problème en utilisant mon pseudonyme et des formulations qui n'impliquent pas de me genrer.

Hé, j'ai encore des questions !Modifier

Ma page de discussion vous est ouverte.