Jeannette Boulizon

écrivaine, éditrice et enseignante canadienne
(Redirigé depuis Utilisateur:Benoit Rochon/Brouillon/Jeannette Boulizon)
Jeannette Boulizon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Jeannette Boulizon, née à Paris en 1915 et morte à Montréal le 20 décembre 2007, est une écrivaine, éditrice et enseignante québécoise. Elle est co-fondatrice du collège Stanislas de Montréal, à Outremont, où elle enseigne pendant plusieurs années[1]. On la connaît aussi sous son nom de jeune fille, Jeanne Chobert.

Sommaire

BiographieModifier

Née à Paris en 1915[2], Jeannette Boulizon (Chobert) et son mari Guy Boulizon arrivent au Canada en 1938 encouragés par le père de Jeannette à quitter l'Europe à la veille de la Seconde Guerre mondiale[3]. Elle est du nombre des professeurs qui fonde le Collège Stanislas de Montréal, puis elle enseigne au Collège international Marie-de-France de Montréal[1],[3].

Elle contribue à la vie intellectuelle québécoise notamment à travers sa participation à la Société d'étude et de conférences[4]. Elle est l'épouse de Guy Boulizon avec qui elle co-écrit la plupart de ses œuvres[5].

Elle est aussi active dans le mouvement des scouts et fonde avec son époux, le 55e Guynemer en avril 1939 dans les locaux du collège Stanislas de Montréal.

Elle reçoit le Grand Prix Chomedey de Maisonneuve de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, avec Guy Boulizon, en 1989[6].

Elle est membre de l'Ordre des francophones d'Amérique depuis 1995[7].

Prix et distinctionsModifier

ŒuvresModifier

  • Le sapin des premières joies (avec Guy Boulizon), Montréal, Éditions du Méridien, cop. 1988. (ISBN 2920417231)
  • Stanislas, un journal à deux voix, 1938-1950 (avec Guy Boulizon, préfacé par Jacques Parizeau), Montréal, Flammarion, 1988. (ISBN 2890770354)
  • Poésies choisies pour les jeunes (avec Guy Boulizon), Montréal, Éditions Beauchemin, 1960. (OCLC 798833879)
  • Nos jeunes liront... 1000 titres de livres (avec Guy Boulizon), Montréal, École des parents du Québec, [s.d.], 40 p. (OCLC 49096675)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Fanie St-Laurent, « Envisager le milieu littéraire avec une perspective féminine : le cas de Jeannette Boulizon », Documentation et bibliothèques, vol. 56, no 4,‎ (ISSN 0315-2340 et 2291-8949, DOI 10.7202/1029040ar, lire en ligne)
  2. « Décès, prières, remerciements », La Presse,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Lily Tasso, « Jeannette Boulizon : Un demi-siècle de vie passionnante à Montréal », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. St-Laurent, Fanie, Les choses intellectuelles plutôt que la broderie : la Société d'étude et de conférences de l'entre-deux-guerres à la révolution féministe, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, (lire en ligne)
  5. « Guy Boulizon (1906-2003) - Hommage à un «Honnête Homme» », Le Devoir,‎ (ISSN 0319-0722, lire en ligne)
  6. « Page du « Prix Chomedey-de-Maisonneuve » sur le site officiel de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal », sur ssjb.com,‎
  7. © 2010 - Conseil supérieur de la langue française, « Liste des membres de l'Ordre des francophones d'Amérique - Conseil supérieur de la langue française », sur www.cslf.gouv.qc.ca (consulté le 24 mars 2017)

Voir aussiModifier