Usine Honeywell de transformation de l'uranium

Honeywell Metropolis Works
MDP9168z.jpg
MDP8867z.jpg

L'usine Honeywell de transformation de l'uranium est une raffinerie d'uranium située sur la rive nord de l'Ohio, à 3 km au nord-ouest de Metropolis, dans l'État de l'Illinois.

Construite en 1958, l'usine est la seule installation de conversion de l'uranium des États-Unis depuis la fermeture en 1992 de l'usine de conversion située à Gore dans l'Oklahoma[1]. L'usine reçoit de l'oxyde d'uranium U3O8 (yellow cake) provenant des mines d'uranium et produit de l'hexafluorure d'uranium, un gaz enrichi en uranium-235 à l'usine de Paducah.

La production nominale de l'usine atteint 15 000 tonnes d'uranium par an, soit environ 20 % de la capacité mondiale[2]. Environ 80 % de la production de l'usine concerne la conversion de yellow cake en hexafluorure d'uranium.

Sur l'autre rive de l'Ohio, l'usine d'enrichissement de Paducah permet d'enrichir l'hexafluorure d'uranium pour fabriquer du combustible nucléaire et des armes atomiques[3].

Conflits sociauxModifier

 
Piquet de grêve devant l'usine Honeywell pendant le blocage de 2010-2011

Le , l'entreprise est interdite pendant 2 mois par l'exploitant à 220 salariés syndiqués en raison de négociations sur la convention collective qui restent au point mort[4]. Le conflit a duré jusqu'au , lorsque le syndicat a ratifié une nouvelle convention collective de trois ans.

Le , les personnels syndiqués de l'usine Honeywell se retrouvent à nouveau temporairement interdits d'entrée dans l'usine après que la convention collective de 2011 ait expiré[5].

AccidentsModifier

En , un rejet accidentel d'hexafluorure d'uranium a envoyé un panache de gaz dans l'air, et les maisons voisines ont été évacués[4].

Le , une fuite d'hexafluorure d'uranium est survenue à l'usine Honeywell : 7 personnes situées sous le panache ont souffert de brûlures et 7 à 10 autres personnes sur le site ou à proximité ont également subi des blessures[6].

Le , un camion semi-remorque contenant du yellow cake prend feu devant l'usine Honeywell. Des pompiers locaux sont intervenus pour éteindre l'incendie. L'agence de sûreté nucléaire américaine (Nuclear Regulatory Commission) est alertée[7].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Raffinage et Conversion des Concentres D'Uranium - Louis Rigo - Ed. Techniques Ingénieur, 1981
  2. (en) « Conversion and Deconversion », World Nuclear Association,
  3. (en) Metropolis facility details from GlobalSecurity.org
  4. a et b (en) In Superman’s Hometown, a Labor Dispute Over Health - New York Times, 8 aoput 2010
  5. Honeywell lock-oute à nouveau des membres de l’USW aux États-Unis - Industriall Global Union, 18 août 2014
  6. (en) Reports Differ on Injuries at Metropolis Nuclear Plant Following Leakage of Uranium Hexafluoride - Thursday, October 30, 2014 - by Tony E. Rutherford, News Editor
  7. (en) « Semi truck carrying uranium catches fire near Honeywell », sur http://www.wpsdlocal6.com/, (consulté le 25 septembre 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier