Ouvrir le menu principal

Urbain-René Pilastre de la Brardière

personnalité politique française

Urbain-René
Pilastre de La Brardière
Fonctions
Député
1789-1791
1792-1793
1799-1803
Gouvernement Louis XVI
Révolution française
Consulat
Groupe politique Girondin
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 77 ans)
Résidence Angers

Urbain-René Pilastre de La Brardière (1752-1830), est un homme politique français, député de l'Anjou puis du Maine-et-Loire.

BiographieModifier

Urbain-René Pilastre de La Brardière est né le à Cheffes, au cœur de l'Anjou.

Il est le 21 mars 1789, député suppléant du tiers état, pour la sénéchaussée d'Angers, lors de la convocation des États généraux.

Il participe au serment du Jeu de paume le 20 juin 1789 à Versailles et reste député de la Constituante jusqu'au 30 septembre 1791.

La même année, ne pouvant siéger à l'Assemblée législative, comme tous les constituants, le 26 novembre 1791, il est élu maire d'Angers. Il démissionne de son mandat municipal le 11 septembre 1792, après avoir été élu député modéré de la Convention nationale le 5 septembre 1792.

Il démissionne de la Convention le 12 août 1793, après l'arrestation des Girondins. Il dut se dissimuler dans les faubourgs de Paris pour échapper à sa propre arrestation.

Il réussit à rejoindre son département où il est réélu député au Conseil des Anciens pour le Maine-et-Loire le 20 vendémiaire an IV (13 octobre 1795). Il est secrétaire du Conseil jusqu'en mai 1798.

Ayant soutenu le Coup d'État du 18 brumaire (9 novembre 1799), il est choisi par le Sénat conservateur pour être député au Corps législatif le 4 nivôse an VIII (25 décembre 1799), jusqu'au 1er juin 1803.

Il se retire alors dans son domaine de Soudun situé sur la commune de Cheffes.

Le 4 novembre 1820, il est réélu député de l'opposition constitutionnelle jusqu'au 6 mars 1824.

Il meurt le 24 avril 1830 dans sa propriété.

SourcesModifier

Liens externesModifier