Unterseeboot 38 (1938)

navire de guerre

Unterseeboot 38

Autres noms U-38
Type U.Boot de type IX
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval AG Weser à Brême
N° de coque: 943
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Sabordé près de Wesermünde
Équipage
Équipage 48-56 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 76,60 m
(Coque pressurisée: 58,75 mètres)
Maître-bau 6,51 m
(Coque pressurisée: 4,40 mètres)
Tirant d'eau 4,7 m
Tirant d'air 4,7 m
Déplacement 1 032 t (surface)
1 152 t (plongée)
1 408 t (total)
Puissance 4 400 ch (surface)
1 000 ch (plongée)
Vitesse 18,2 nœuds (surface)
7,7 nœuds (plongée)
Profondeur 230 m
Caractéristiques militaires
Armement 22 torpilles de 533 mm - 6 tubes (4 proue/2 poupe)
Canon de pont Utof 105/45 (110 cartouches)
44 mines TMA ou 66 mines TMB
Rayon d'action 10 500 milles nautiques à 10 nœuds (surface)
78 milles nautiques à 4 nœuds (plongée)
Carrière
Port d'attache Kiel en Allemagne
Wilhelmshaven en Allemagne,
Lorient en France
Pillau en Prusse-Orientale
Stettin en Allemagne
Indicatif M 20 675

Le Unterseeboot 38 (ou U-38) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type IX construit pour la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il est commandé dans le cadre du plan Z le en violation du traité de Versailles qui proscrit la construction de ce type de navire par l'Allemagne.

PrésentationModifier

Avant le début de la guerre, il est affecté à la flottille de combat Unterseebootsflottille Handius à Kiel en Allemagne jusqu'à la dissolution de la flottille en décembre 1939. L'U-38 rejoint alors la 2. Unterseebootsflottille à Wilhelmshaven en Allemagne, puis Lorient en France à partir du et y reste jusqu'au .

Il réalise sa première patrouille quittant le port de Wilhelmshaven le sous les ordres du Kapitänleutnant Heinrich Liebe. Après 31 jours en mer et un palmarès de 2 navires coulés pour un total de 16 698 tonneaux, il retourne à Wilhelmshaven le .

L'Unterseeboot 38 a effectué 11 patrouilles dans lesquelles il a coulé 35 navires marchands pour un total de 188 967 tonneaux et a endommagé 1 navire marchand de 3 670 tonneaux au cours de ses 411 jours en mer qu'il effectua.

Après sa onzième patrouille, l'U-Boot est déclassé et part à Mémel en Allemagne (aujourd'hui en Lituanie) rejoindre la 24. Unterseebootsflottille comme navire-école pour l'entraînement des équipages jusqu'au , puis la 21. Unterseebootsflottille à Pillau en Prusse-Orientale toujours comme navire-école.
Le , il rejoint sa nouvelle base à Stettin en Allemagne au sein de la 4. Unterseebootsflottille comme navire expérimental, tâche qu'il effectue également au sein de la 5. Unterseebootsflottille à Kiel à partir du .

Répondant à l'ordre lancé par l'Amiral Karl Dönitz dans l'Opération Regenbogen, l'U-38 est sabordé le par son équipage à l'ouest de Wesermünde en Allemagne à la position géographique de 53° 34′ N, 8° 32′ E.
Après la guerre, il est renfloué, puis ferraillé en 1948.

Affectations successivesModifier

CommandementModifier

PatrouillesModifier

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Wilhelmshaven 31 jours 16 698
2 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Wilhelmshaven 53 jours 13 269
3 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Wilhelmshaven 40 jours 15 849
4 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Wilhelmshaven 20 jours
5 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Wilhelmshaven 27 jours 30 353
6 Kptlt. Heinrich Liebe Wilhelmshaven Lorient 34 jours 15 001
7 Kptlt. Heinrich Liebe Lorient Lorient 30 jours 35 905
8 Kptlt. Heinrich Liebe Lorient Lorient 36 jours 16 583
9 Kptlt. Heinrich Liebe Lorient Lorient 82 jours 47 279
10 Heinrich Schuch Lorient Lorient 40 jours 1 700
11 Heinrich Schuch Lorient Bergen 38 jours
Heinrich Schuch Bergen Stettin 7 jours
Total 411 jours 192 637 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant
Nota: Les noms de commandants sans indication de grade signifie que leur grade n'est pas connu avec certitude à notre époque (2013) à la date de la prise de commandement.

Opérations WolfpackModifier

L'U-38 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle:

  1. Prien ( - )
  2. Grönland ( - )
  3. Markgraf ( - )
  4. Schlagetot ( - )
  5. Raubritter ( - )

Navires coulésModifier

L'Unterseeboot 38 a coulé 35 navires marchands pour un total de 188 967 tonneaux et a endommagé 1 navire marchand de 3 670 tonneaux au cours des 11 patrouilles (411 jours en mer) qu'il effectua.

Navires coulés par le U-38[1]
Date Navire pavillon Tonnage Fait et position
Manaar   Grande-Bretagne 7 242 Coulé au 38° 28′ N, 10° 50′ O
Inverliffey   Grande-Bretagne 9 456 Coulé au 48° 14′ N, 11° 48′ O
Thomas Walton   Grande-Bretagne 4 460 Coulé au 67° 52′ N, 14° 28′ E
Garoufalia   Grèce 4 708 Coulé au 64° 36′ N, 10° 42′ E
Deptford   Grande-Bretagne 4 101 Coulé au 62° 15′ N, 5° 08′ E
Leukos   Irlande 216 Coulé au 55° 20′ N, 8° 45′ O
Argentina   Danemark 5 375 Coulé au 60° 47′ N, 0° 30′ O
Algier   Danemark 1 654 Coulé au 60° 17′ N, 2° 49′ O
Christiansborg   Danemark 3 270 Coulé au 60° 17′ N, 2° 49′ O
Cometa   Norvège 3 794 Coulé au 60° 06′ N, 4° 36′ O
Signe   Finlande 1 540 Coulé au 58° 52′ N, 1° 31′ O
Mount Myrto   Grèce 5 403 Coulé au 50° 03′ N, 10° 05′ O
Erik Boye   Canada 2 238 Coulé au 50° 37′ N, 8° 44′ O pendant le convoi HX 47
Italia   Norvège 9 973 Coulé au 50° 37′ N, 8° 44′ O pendant le convoi HX 47
Tilia Gorthon   Suède 1 776 Coulé au 48° 32′ N, 6° 20′ O
Luxembourg   Belgique 5 809 Coulé au 47° 25′ N, 4° 55′ O
Neion   Grèce 5 154 Coulé au 47° 09′ N, 4° 17′ O
Mohamed Ali El-Kebir   Grande-Bretagne 7 529 Coulé au 55° 22′ N, 13° 18′ O
Llanfair   Grande-Bretagne 4 966 Coulé au 54° 48′ N, 13° 46′ O
Har Zion   Grande-Bretagne 2 508 Coulé au 56° 20′ N, 10° 00′ O
Highland Patriot   Grande-Bretagne 14 172 Coulé au 52° 20′ N, 19° 04′ O
Aenos (en)   Grèce 3 554 Coulé au 59° 00′ N, 13° 00′ O
Carsbreck   Grande-Bretagne 3 670 Endommagé au 36° 20′ N, 10° 50′ O
Bilderdijk   Pays-Bas 6 856 Coulé au 56° 35′ N, 17° 15′ O
Matheran   Grande-Bretagne 7 653 Coulé au 57° 00′ N, 17° 00′ O
Waiotira   Grande-Bretagne 12 823 Coulé au 58° 10′ N, 16° 56′ O
Valparaiso   Suède 3 760 Coulé au 60° 01′ N, 23° 00′ O
Japan   Suède 5 230 Coulé au 9° 50′ N, 17° 50′ O
Queen Maud   Grande-Bretagne 4 976 Coulé au 7° 54′ N, 16° 41′ O
Berhala   Pays-Bas 6 622 Coulé au 9° 50′ N, 17° 50′ O
Vulcain   Grande-Bretagne 4 362 Coulé au 9° 20′ N, 15° 35′ O
Tabaristan   Grande-Bretagne 6 251 Coulé au 6° 32′ N, 15° 23′ O
Empire Protector   Grande-Bretagne 6 181 Coulé au 6° 00′ N, 14° 25′ O
Rinda   Norvège 6 029 Coulé au 6° 52′ N, 15° 14′ O
Kingston Hill   Grande-Bretagne 7 628 Coulé au 9° 35′ N, 29° 40′ O
Longtaker   Panama 1 700 Coulé au 61° 25′ N, 30° 50′ O

Voir aussiModifier

RéférenceModifier


SourceModifier

BibliographieModifier

  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)

Articles connexesModifier

Lien externeModifier