Union générale des travailleurs de Guadeloupe

L'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG), Unyon Général a Travayè Gwadloup en créole guadeloupéen, est une organisation syndicale guadeloupéenne, fondée le .

L’UGTG est une centrale syndicale « regroupant les travailleurs de Guadeloupe, sans distinction de race, d’opinion publique, philosophique, religieuse, unis par la volonté de défendre leurs intérêts matériels et moraux »[1].

Depuis son origine, elle est dirigée par des militants issus du mouvement indépendantiste guadeloupéen[2],[3].

Aujourd'hui l'UGTG est le syndicat majoritaire en Guadeloupe. Elle a obtenu 51,67 % des voix aux élections prud'homales du ; soit une progression de 4 points par rapport aux prud'hommes 2002. Ce score place l'UGTG loin devant les autres organisations syndicales guadeloupéennes telles que la CGT-G (20 %) et la Centrale des Travailleurs Unis (9 %).

Notes et référencesModifier

  1. Pour mieux connaitre l’UGTG - Site de l'UGTG
  2. « En Guadeloupe, le principal syndicat, l’UGTG (Union générale des travailleurs guadeloupéens), est dirigé par des militants issus du mouvement indépendantiste »Martinique – Guadeloupe - 2006 : une année de grèves qui semble se prolonger en 2007 - Lutte de Classe N°104, avril 2007, Union Communiste Internationaliste
  3. « Pour sa part, dès sa création le 2 décembre 1973, l’UGTG s’est prononcée, dans le prolongement de cette orientation "patriotique" pour l’indépendance "de ce pays-là". »Guadeloupe : c'est tout un peuple qui affirme sa dignité - Le Monde, 12 février 2009 - article repris sur le site officiel de l'UGTG

Liens externesModifier