Ouvrir le menu principal

Un lapin

chanson de Chantal Goya
Un lapin

Chanson de Chantal Goya
extrait de l'album Voulez-vous danser grand-mère ?
Sortie 1977
Durée 2:47
Auteur Roger Dumas
Compositeur Jean-Jacques Debout

Un lapin est le nom d'une célèbre chanson enfantine française de Chantal Goya et écrite par Roger Dumas sur une musique de Jean-Jacques Debout en 1977 mettant en scène l'ironie d'un tableau de chasse inhabituel : l'histoire d'un chasseur tué par un lapin.

Sommaire

RefrainModifier

Le refrain de la chanson est :

« Ce matin / un lapin / a tué un chasseur / C'était un lapin / qui / avait un fusil ».

Conditions de rédaction de la chansonModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'histoire de la chanson serait basée sur un fait réel. À cette époque, Chantal Goya et Jean-Jacques Debout et leurs enfants vivaient à la campagne, dans la forêt de Houdan. Un dimanche après-midi de septembre 1977, Chantal aurait vu arriver chez elle un groupe de chasseurs très en colère. Ils lui auraient expliqué qu'ils venaient de Paris pour chasser dans la région et qu'ils ont surpris des enfants en train de crever leurs pneus de voitures. Chantal se serait aperçu que ses enfants faisaient partie de ce groupe.

Voyant arriver Chantal avec le chasseur, le fils de Chantal Goya se serait écrié devant lui : « On en a marre de vous voir tuer les lapins. Si les lapins existaient ils vous tueraient avec leurs mousquetons. D'ailleurs ma mère va faire une chanson pour que vous cessiez votre activité. » Ce jour-là, Jean-Jacques Debout était au piano avec l'auteur Roger Dumas, et après avoir eu connaissance de l'anecdote, ils auraient créé la chanson devant les chasseurs. Les enfants auraient créé la gestuelle qui sera reprise par Chantal Goya à la télévision. Jean-Jacques Debout et Roger Dumas auraient terminé la chanson dans la nuit, et Chantal l'aurait enregistrée pour une émission No 1 des Carpentiers consacrée à Gérard Lenorman.

Le 45 tours sort chez RCA dans la foulée et se vend à plus de 400 000 exemplaires en France[1].

PostéritéModifier

Cette chanson continue à obtenir un succès pour un public de trentenaires nostalgiques comme ce fut le cas pour Casimir le monstre orange, ou encore la chanson du générique du Capitaine Flam.

Philippe Katerine reprend la chanson en 2011 sur l'album de Katerine, Francis et ses Peintres "52 reprises dans l'espace", de manière humoristique, en parlant sur les couplets, façon slam et ne chantant que la mélodie des refrains.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier