Un artiste de la faim

nouvelle de Franz Kafka

Un artiste de la faim est une nouvelle de Franz Kafka, publiée pour la première fois en 1922 dans le journal Die neue Rundschau. Le personnage principal est un jeûneur professionnel. Le récit est construit en trois moments.

Couverture du recueil de nouvelles publié en 1924

Le premier moment constate la perte d’intérêt du public, "au cours de ces dernières décennies", pour les spectacles des artistes du jeûne. Suit une brève description de l’enthousiasme que suscitait, autrefois, le jeûne d’un artiste, enfermé dans une petite cage, pour une ville entière.

Le deuxième moment se compose de trois parties. D’abord le narrateur décrit les types de gardiens (négligents ou consciencieux) postés devant la cage du jeûneur comme garantie de l’authenticité du jeûne, car des soupçons pèsent toujours sur l’effectivité du jeûne. Ensuite est décrite la sortie de la cage, après quarante jours, contre la volonté du jeûneur qui souhaiterait poursuivre : d’abord la mise en scène de l’imprésario, puis le repas offert au jeûneur, et enfin l’exhibition des photos du jeûneur presque mort. Le dernier moment est la décision du jeûneur, après la perte d’intérêt du public, de se faire engager dans un cirque.

Le troisième moment décrit la vie du jeûneur dans le cirque : l’emplacement qui lui est attribué près de la ménagerie, le peu d’intérêt que le public lui porte, puis l’intérêt nul, l’effacement des explications concernant le jeûne et l’oubli d’indiquer le nombre de jours de jeûne alors que le jeûneur est parvenu à son plus grand record, puis la mort du jeûneur qui demande pardon : parce que je suis obligé de jeûner, je ne peux pas faire autrement. […] parce que je n’ai jamais pu trouver la nourriture que j’aurais aimée. Une jeune panthère remplace alors le jeûneur que l’on a jeté avec la paille.

Adaptation au théâtreModifier

Tadeusz Różewicz s'inspire de la nouvelle de Kafka pour écrire une pièce de théâtre La sortie d'un artiste de la faim (Odejście glodomora) en 1976[1].

En France, la pièce est traduite en 2008 par Jacques Donguy et Michel Maslowski. Elle est adaptée sur scène par la compagnie "Machine Théâtre", coproduite par Le Cratère en 2015 sous le titre "Le sortie de l'artiste de la faim", mise en scène par Nicolas Oton[2].

RéférencesModifier

  1. Encyclopædia Universalis, « authentification », sur www.universalis-edu.com (consulté le 26 novembre 2017)
  2. Association C.R.I.S, « Traductions en scène - [La sortie d’un artiste de la faim] - Tadeusz Rózewicz - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 26 novembre 2017)