Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS United States.
Dessin d'artiste du CVA-58.

L’USS United States (CVA-58) a été le troisième navire de la Navy à porter ce nom, mais il a été annulé pendant sa construction, alors qu'il devait être le premier d'une nouvelle série de cinq porte-avions.

HistoriqueModifier

 
Pose de la quille de l’United States.

L'idée de la construction d'une classe de super porte-avions vit le jour au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le 29 juillet 1948, le Président des États-Unis Harry S. Truman approuva le projet de construction d'une toute nouvelle génération de porte-avions.

Avec un déplacement de 59 000 tonnes et une longueur de 330 mètres qui devaient accueillir quatorze bombardiers bimoteurs de près de 50 tonnes emportant les bombes atomiques de 4,5 tonnes de première génération (plus de 110 bombes en soute prévue) et disposant d'ascenseurs latéraux et d'un pont d'envol sans îlot[1], ce navire devait inaugurer l'avènement des porte-avions géants. Toutefois, sa construction fut annulée, en partie à cause d'une mauvaise entente entre l'US Air Force et l'US Navy (voir la « Révolte des Amiraux » (en) ) .

La coque de la première des cinq unités programmées a été posée le 18 avril 1949 au Chantier naval Northrop Grumman de Newport News. Mais, le programme a été annulé et les travaux interrompus dès le 23 avril 1949, l’USS United States a été démantelé sur cale, et les quatre autres navires n'ont jamais été commencés.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Département de la Marine des États-Unis, « USS United States (CVA-58), Fiscal Year 1949 Building Program. Cancelled April 1949 », sur www.history.navy.mil, (consulté le 1er juin 2009). Conversion : 1 short ton = 0,907 tonnes métriques.