USS Saidor (CVE-117)

USS Saidor
Image illustrative de l’article USS Saidor (CVE-117)
L'USS Saidor vers 1945.
Autres noms Saltery Bay
Type Porte-avions d'escorte
Classe Commencement Bay
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy :
Chantier naval Todd Pacific Shipyards (en)
Quille posée [1]
Lancement
Commission
Statut Mis en réserve le 12 septembre 1947
Rayé des listes en 1970
Équipage
Équipage 1 066 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 169,9 m
Maître-bau 32,1 m
Tirant d'eau 8,5 m
Déplacement 18 908 long tons (19 211 t)
À pleine charge 21 397 long tons (21 739 t)
Propulsion 2 arbres d'hélice
Turbines à vapeur Allison-Chalmers
4 chaudières Combustion Engineering boilers
Puissance 16 000 ch
Vitesse 19 nœuds (35 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 02 canons de 127 mm
36 canons AA de 40 mm
20 canons AA de 20 mm
Électronique radars SG, SK-2, SP
Rayon d'action 10 000 milles marins (19 000 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Aéronefs 33 chasseurs embarqués
Carrière
Indicatif CVE-117 (1945)
CVHE-117 (1955)
AKV-17 (1959)

L’USS Saidor (CVE-117) est un porte-avions d'escorte de la classe Commencement Bay lancé en 1945. Il n'a pas eu le temps de servir durant la Seconde Guerre mondiale et a surtout participé aux essais nucléaires de 1946 en tant que transport d'avions photographiques.

ConceptionModifier

La classe Commencement Bay devait compter 33 navires. Mais comme leur construction ne commença que peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, seules 10 unités furent mises en service. Ce concept s'inspirait d'un projet de pétrolier et, lors de la construction, on avait tenu compte dès le départ de leur utilisation finale, ce qui avait permis d'éliminer bien des problèmes rencontrés dans les classes précédentes de porte-avions d'escorte. C'est pourquoi ces navires furent les seuls à être encore employés après 1945.

HistoireModifier

L'USS Saidor fut lancé trop tard pour participer à la Seconde Guerre mondiale mais servit à transporter les avions de reconnaissance-photo pendant les essais atomiques sur l'atoll de Bikini[2].

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier