Ouvrir le menu principal

Twirling bâton

discipline sportive

Twirling bâton
Fédération internationale WBTF
Joueurs licenciés 14 000 (FFTB)
10 000 (NBTA)
23 000 (FSCF)
Joueurs pratiquants 3 000 000 (niveau mondial)
Champion(ne)(s) du monde en titre masculin Drapeau : Japon Shohei Kida
féminin Drapeau : Japon Tomoe Nishigaki

Duo Drapeau : Japon Japon
Par équipe Drapeau : Japon Japon


Catherine et Kayjoua Moua à la finale du championnat de France 2010.

Sport visuel, le twirling est un mélange de danse, de gymnastique et de maniements de bâtons. Il est comparable à la gymnastique rythmique et sportive.

Le Twirling exige des qualités physiques et de concentration qui permettent de développer à la fois le corporel et l'artistique : c'est un sport à part entière, complet et varié.

Le twirling est devenu une discipline sportive dont l'entrainement est comparable à celui de la gymnastique ou du patinage artistique : le twirling est sport et spectacle à la fois. Cependant sa définition ne se limite pas à ses qualités sportives. C'est aussi la possibilité de s'ouvrir aux autres. En effet, les équipes dans leurs clubs multiplient les échanges et rivalisent de prouesses. Les compétitions amènent les participant(e)s à voyager dans toutes les régions de France lors des rencontres régionales et nationales, mais également dans le monde entier, lors des manifestations internationales.

La grande convivialité qui règne lors des compétitions fait que le twirling est non seulement un sport mais aussi un loisir.

Les sportifs peuvent participer en solo, duo, équipe et groupe. La FFSTB (Fédération française de twirling bâton) est composée de quatre filières : N3, N2, N1 et N1 élite. Les élites peuvent concourir au-delà du national et participer aux championnats du monde, etc. Les compétitions se font par qualification dans cet ordre : départemental, régional, quart de finale, demi-finale suivie de la finale et de éventuellement le championnat du monde. Il existe d'autres fédérations de twirling bâton en France : la FSCF [1] et la NBTA[2].

Son nom provient du verbe anglais to twirl, qui signifie faire tournoyer. Cette discipline est dérivée de l'activité des majorettes mais la différence est que le twirling est officiellement reconnu comme étant un sport. Le twirling est aussi souvent comparé à la gymnastique rythmique (GRS) qui lui ressemble beaucoup.

HistoireModifier

Créé en 1978, le twirling est un sport reconnu officiellement depuis 1985[3]. C'est aux États-Unis qu'il est réglementé pour la première fois. Le twirling est pratiqué en Europe et dans le monde entier par 3 millions de personnes dans 23 pays membres de la WBTF (World Baton Twirling Federation)[4]. En Asie et notamment au Japon, qui compte à lui seul 2 millions de pratiquants, il se classe comme l'un des sports les plus pratiqués.

Il existe plusieurs organisations nationales consacrées au twirling. La fédération officielle française est la Fédération française sportive de twirling bâton (FFSTB). Les athlètes présents aux compétitions internationales de la WBTF en sont issus. Trois autres fédérations existent : la National Baton Twirling Association (NBTA) qui a ses propres championnats du Monde et d’Europe, la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF) et l'Union française des œuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP).

Une démonstration de twirling bâton a été réalisée au cours des Jeux olympiques de Sydney en 2000.

Description de la disciplineModifier

Cette discipline repose sur la gymnastique et le maniement du bâton. C'est un sport qui associe des mouvements de bâton classés par catégorie (rouler, lancers, maniement général qu'on appelle aussi les mouvements « autres ») ainsi que des mouvements de gymnastique rythmique. Il s'agit ensuite de présenter un enchainement sur musique (imposé ou personnelle de 1 minute à 3 minutes 30). Visuellement le twirling bâton se distingue des majorettes par son aspect sportif et compétitif. Il devient ainsi plus proche de la gymnastique bien qu'issu des majorettes.

Les sportifs manipulent le bâton pendant un temps minimal qui dépend de la catégorie et de la filière : poussin(e)s, minimes, cadet(te)s, juniors ou seniors pour la NBTA et N3, N2, N1 ou N1 élite pour la FFTB

Ce sport nécessite une réelle ambidextrie ainsi qu'une motivation importante pour pouvoir évoluer dans les compétitions. C'est un sport, au même titre que la gymnastique ou le patinage artistique. Il demande des qualités de dynamisme, d’harmonie et d’agilité. En effet, les twirleurs se doivent d’allier la grâce au maniement du bâton.

Comme en patinage artistique ou en gymnastique rythmique, un jury note chaque prestation. Chaque fédération a ses propres barèmes de notation, ses propres exigences, ses propres catégories. Toutefois dans tous les cas une pénalité est appliquée en cas de chute du bâton, de cassures...

Les différentes fédérations en FranceModifier

La Fédération Française et Sportive de Twirling Bâton (FFSTB)Modifier

DescriptionModifier

La Fédération française de twirling bâton compte plus de 14 000 licenciés. C'est une fédération avec délégation de pouvoir du ministère des sports. À ce titre elle est donc seule habilitée à décerner les titres nationaux de champion. Elle bénéficie d'une reconnaissance entière et totale en tant que discipline spécifique dans le sport français. De plus, depuis le 26 avril 1994, la FFTB adhère au Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

L'équipe de France a remporté les championnats du monde en 2006, 2012 (juste devant le Japon à 0,8 point d'écart) et 2014.

Les athlètes sont évalués par deux à cinq juges qui leur attribuent chacun deux notes : une note technique et une note artistique sur 10 pour les solos et sur 100 pour les duos, les équipes et les groupes.

Il existe cinq épreuves : les solos, les duos, les équipes (de 6 à 8 athlètes sur le praticable), les groupes 10-14 (de 10 à 14 athlètes sur le praticable) et les groupes 15-20 (de 15 à 20 athlètes sur le praticable).

Les twirleurs sont répartis en six catégories d'âge : poussins (5 à 7 ans), benjamins (8 à 10 ans), minimes (11 à 12 ans), cadets (13 à 14 ans), juniors (15 à 17 ans) et seniors (18 ans et plus).

Lors des compétitions, les twirleuses doivent être en justaucorps, être maquillée, coiffée (avec un chignon de préférence).

Il existe quatre filières (divisions) :

  • la filière Nationale 3 ou N3, pour les athlètes débutants : le niveau des éléments présentés y est restreint ;
  • la filière Nationale 2 ou N2, pour les athlètes intermédiaires, là encore le niveau des difficultés est restreint ;
  • la filière Nationale 1 ou N1, pour les athlètes de haut-niveau
  • la filière Nationale 1 Élite ou N1 Élite, pour les athlètes solistes visant une place en équipe de France.Cette filière est réservée aux solistes des catégories Junior et Senior.

Les compétitions se répartissent sur cinq niveaux : les championnats départementaux, les championnats de ligue, les 1/4 de finale de championnats de France, les 1/2 finales de championnats de France et finale des championnats de France.

Les sélections N3 sont effectuées par rapport à l'effectif de base.

Les sélections N2 et N1 se fondent sur une moyenne nationale de la catégorie.

DegrésModifier

Les degrés sont nécessaires pour diverses compétitions. Pour la FFTB il existe quatre degrés :

  • le 1er degré comprend une étape + un enchaînement ;
  • le 2e degré comprend une étape + un enchaînement ;
  • le 3e degrés comprend une étape ;
  • le 4e degré comprend une étape.

Les étapes sont constituées de différents mouvements : des mouvements de tenues de corps, des roulés, des lancers et des simulations de lancers.

La Fédération sportive nationale de twirling (FSNT) et la National baton twirling association (NBTA)Modifier

DescriptionModifier

La Fédération a été créée en 1984 (dépôt légal aux J.O.) et siège à Marseille. Implantée dans toute la France et organisée en 12 régions, la N.B.T.A. France est membre de N.B.T.A Europe et de Global Alliance. Récemment, la W.F.N.B.T.A (World Federation of National Baton Twirling Associations) a vu le jour dans le but de s'unir avec la F.F.T.B. et la W.B.T.F.

Comité directeurModifier

La F.S.N.T., régie par la loi de 1901, est dirigée par un comité directeur de membres élus tous les 4 ans qui gère l'ensemble des questions sur le plan national et la représentation française sur le plan international.

Présidents de RégionsModifier

Les présidents de régions gèrent l'ensemble des activités au titre de leur zone géographique. Ils sont les seuls interlocuteurs auprès du comité directeur. Ils sont élus pour une durée de 4 ans.

Commission techniqueModifier

La commission technique (formation, stages, et compétitions) est formée par l'ensemble des conseillers techniques et des juges.

Formations NBTA FranceModifier

  • L'organisation de stages régionaux et nationaux de Twirling, de Strutting et de Danse Twirl.
  • La préparation aux compétitions régionales, nationales, européennes et mondiales et aux championnats nationaux, Européens et Mondiaux.
  • La formation des cadres juges et conseillers techniques.
  • Stages de Twirling
    • Classe d'initiation ouverte aux enfants débutants
    • Préparation niveau 1
    • Préparation niveau 2
    • Préparation niveau 3
  • Stages spécifiques
    • Montage solo
    • Strutting
    • Danse Twirl
  • Stages d'entraîneurs de club
  • Formations de cadres
    • Juge
    • Conseiller technique
  • Stage national d'été, avec un encadrement international

DisciplinesModifier

Le Strutting

C'est une catégorie qui s'éloigne déjà nettement du Twirling pur en ce que le bâton est réduit au rôle d'accessoire : il est interdit de le lancer ou de le lâcher, d'effectuer des roulés ou des doigts; le seul mouvement de base autorisé est la rotation dans la main, mais seulement deux rotations dans le même sens : à partir de trois, c'est considéré comme de la technique pure.

Les mouvements du Strutting constituent un mélange de gymnastique et de danse, mais qui sont là aussi étroitement canalisés. Il est permis d'effectuer des sauts, des tours sur une jambe (le "piqué" du patinage artistique), des "planches", des "illusions", des "battements", des "arabesques", des levers de jambes avant, arrière et sur le côté. Les acrobaties sont interdites.

Le Duo

Il reprend les mêmes principes, mais impose en outre beaucoup d'échanges, d'ensemble et de coordination entre les deux partenaires, qui peuvent par exemple effectuer des lancers à l'occasion desquels ils échangent leurs bâtons.

Solo 1 et 2 bâtons

C'est la discipline la plus "pure", par ce qu'elle fait essentiellement appel à la technique du bâton, privilégiant les lancers (le bâton est lancé en l'air et, en attendant qu'il retombe, le twirleur peut se livrer à diverses acrobaties), la rapidité et la netteté des enchainements, et autorisant des manipulations du bâton très techniques comme les doigts ou les roulés dont il existe plusieurs versions.

Cette catégorie de base peut elle-même prendre deux formes : le solo à un bâton ou le solo à deux bâtons, ce dernier permettant diverses combinaisons : les deux bâtons en l'air en même temps, ou l'un après l'autre, ou encore un seul pendant qu'avec l'autre on procède aux manipulations techniques déjà mentionnées.

La musique est imposée.

Danse Solo

Elle consiste à intégrer aux mouvements du Twirling de la danse, de la gymnastique, et de la chorégraphie adaptée au thème musical.

Equipes et Groupes

Elles peuvent être de Twirling, ou de danse Twirl. On distingue les petites équipes de 4 à 7 éléments, les grandes (de 8 à 11).

Au-delà de 11, il s'agit de groupes.

Les qualités jugées concernent alors davantage les déplacements, les échanges de bâton entre éléments et la chorégraphie d'ensemble.

Pompons

Dans cette discipline, qui intervient le plus souvent à la fin des compétitions, on trouve les bannières et les pompons, où disparait non seulement la technique du bâton mais le bâton lui-même.

Dans le premier cas, il est remplacé par des drapeaux, dans le second par des pompons, dans des évolutions de groupes où compte la cohésion d'ensemble. La précision des déplacements et la création de formations sont variées. La chorégraphie est adaptée au thème musical

La Fédération sportive et culturelle de France (FSCF)Modifier

Article détaillé : Grands Prix de twirling FSCF.

CatégoriesModifier

La FSCF organise une filière de championnats (départemental, régional et fédéral).

Suivant l'âge du twirleur et les degrés qu'il a obtenus, il est inscrit dans une certaine catégorie. Les sélections pour le fédéral se font suivant le classement au régional, la moyenne de l'athlète et la moyenne des notes de la catégorie. Pour les équipes, il en est de même sachant que le choix de catégorie pour une équipe se fait suivant la moyennes des degrés des différents éléments qui la composent.

Une équipe nationale, constituée des meilleurs twirleurs de France, existe depuis plusieurs années. Vitrine du twirling FSCF, l’équipe nationale propose une démonstration lors des championnats nationaux et remporte toujours un vif succès[5].

DegrésModifier

Il existe six degrés :

  • le 1er degré, composé de cinq séries (la série corps, verticale, horizontale, rouler, pretzel) ;
  • le 2e degré, composé de cinq séries (la série corps, verticale, horizontale, rouler, pretzel) ;
  • le 3e degré, composé de cinq séries (la série corps, verticale, horizontale, rouler, pretzel) ;
  • le 4e degré, composé de deux séries (la série verticale, horizontale) ;
  • le 5e degré, composé de deux séries (la série verticale, horizontale) ;
  • le 6e degré, composé de deux séries (la série verticale, horizontale).

Union française des œuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP)Modifier

Notes et référencesModifier

  1. « Twirling », sur fscf.asso.fr, FSCF (consulté le 18 mai 2017)
  2. « Fédération Sportive Nationale de Twirling », sur www.nbta-france.com, National Baton Twirling Association (NBTA) (consulté le 18 mai 2017)
  3. Fédération sportive et culturelle de France, « Cap sur le twirling à la FSCF », Les Jeunes, no 2550,‎ , p. 24
  4. http://www.wbtf.org/Membership/Countries
  5. Fédération sportive et culturelle de France, « Cap sur le twirling à la FSCF », Les Jeunes, no 2550,‎ , p. 25

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :