Tursa (divinité)

divinité italique mentionnée sur les Tables eugubines

Tursa est le nom d'une divinité italique, mentionnée en Ombrie, à Iguvium, sur les Tables eugubines ; le document lui associe deux épithètes : Tursa Çerfia et Tursa Iovia[1]. La première est liée à Mars[2], la seconde à Jupiter.

Selon Georges Dumézil[3], le nom de Tursa serait dérivé de la racine qu'on trouve dans le latin terreo (« terrifier ») ; son rôle est en effet d'inspirer la terreur aux ennemis[4].

Le dôme de Tursa (désignation internationale : Tursa Tholus) est un dôme situé sur la planète Vénus, qui a été nommé en référence à la déesse Tursa.

Notes et référencesModifier

  1. Respectivement dans les tables Ib et VIIa.
  2. Tursa Çerfia Çerfer Martier dans plusieurs des prières, où elle est associée à deux autres divinités du cercle de Mars.
  3. Cette étymologie, déjà connue avant lui, est acceptée par la plupart des spécialistes : Basanoff, Devoto, Vetter, Radke, etc.
  4. Georges Dumézil, La Religion romaine archaïque, Paris, Payot, 1966.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Georges Dumézil, « Quaestiunculae Indo-Italicae, 8-10 », Latomus, XX-2, 1961, p. 253 et suiv. (8. Ombrien Tursa, p. 253-257).
  • Vsevolod Basanoff, Evocatio : Étude d'un rituel militaire romain, Paris, PUF, 1949 (en ligne).
  • Gerhard Radke, Die Götter Altitaliens, Münster, Aschendorff, 1965, p. 302.