Trois lièvres

Les trois lièvres sont un motif ornemental circulaire présent dans les sanctuaires du Moyen à l'Extrême-Orient jusqu'aux églises du sud-ouest de l'Angleterre (comme le Tinners' Rabbits)[1], ainsi que les anciennes synagogues d'Europe[2]. Il est utilisé comme ornement architectural, symbole religieux, dans d'autres œuvres d'art moderne[3], ou comme logo en décoration (tatouages inclus)[4], en bijouterie, en héraldique, sur les blasons et sur les écus[5],[6]. Il est considéré comme un puzzle, un problème topologique ou un défi visuel qui a été illustré par la sculpture, le dessin et la peinture.

Fenêtre des trois lièvres, cathédrale Saint-Liboire de Paderborn.
Église d'Anjeux (Haute-Saône).
Blason de Corbenay (Haute-Saône).

Notes et référencesModifier

  1. Chris Chapman, « The Three Hares Project », (consulté le 22 mars 2021).
  2. Felice Naomi Wonnenberg, « How do the rabbits get into the synagogue? From China via Middle East and Germany to Galizia: On the tracks of the Rotating rabbits symbol » [archive du ], googlepages.com (consulté le 22 mars 2021).
  3. « Miniature sculptures of Tinners' Rabbits, ca. 1300) », sur finestoneminiatures.com (consulté le 22 mars 2021).
  4. « Tattoo: border encircling triple knotwork hares », sur deviantart.com (consulté le 22 mars 2021).
  5. The three hares motif from a window of the Paderborn cathedral cloister (Unity and Trinity as a symbol of the Trinity, the central mystery of faith of the Catholic Church and the whole of Christendom.[Traduire passage]
  6. Thomas Summer, « Three Hares Window:I visited the 1200 year old University and Cathedral city of Paderborn, the second largest but most beautiful city in the East Westphalia-Lippe region » [vidéo], Thomas Summer Production/YouTube, (consulté le 22 mars 2021).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • A. Pfleger, « Trois lièvres et trois oreilles. Le triquètre des lièvres et des poissons en Alsace  », Cahiers alsaciens d'art et d'histoire,‎ , p. 193-200.
  • (de) Hugo Schnell, « Das Masswerk-Fenster mit drei Hasen im Kreuzgang des Paderborner Doms: zur Ikonographie des Hasen und der Dreifaltigkeit  », Mainzer Zeitschrift, vol. 67-68,‎ 1972-1973, p. 169-175.
  • (de) Erhard Ueckermann, « Das Hasensymbol am Dom zu Paderborn, im Kloster Hardehausen, in der Kathedralkirche St. Paulus in Münster und der Klosterkirche Haina  », Zeitschrift für Jagdwissenschaft, no 41,‎ , p. 285-291.

Article connexeModifier

Liens externesModifier