Tris(triméthylsilyl)silane

composé chimique

Tris(triméthylsilyl)silane
Image illustrative de l’article Tris(triméthylsilyl)silane
Structure du tris(triméthylsilyl)silane
Identification
No CAS 1873-77-4
No ECHA 100.203.666
No CE 678-629-0
PubChem 6327365
SMILES
InChI
Apparence liquide jaune pâle[1]
Propriétés chimiques
Formule C9H28Si4
Masse molaire[2] 248,660 6 ± 0,010 4 g/mol
C 43,47 %, H 11,35 %, Si 45,18 %,
Propriétés physiques
ébullition 82 à 84 °C[1] à 1,6 kPa
Masse volumique 0,806 g·cm-3[3]
Point d’éclair 55 °C[3]
Précautions
SGH[1]
SGH02 : InflammableSGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
Danger
H226, H315, H319, H335, P210, P280 et P305+P351+P338
NFPA 704[1]

Symbole NFPA 704.

 
Transport[1]
-
   1993   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le tris(triméthylsilyl)silane, ou TTMSS, est un composé organosilicié de formule chimique HSi(Si(CH3)3)3. Il se présente comme un liquide clair rangé parmi les hydrosilanes en raison de sa liaison SiH. Cet hydrogène est relativement labile, avec une énergie de dissociation estimée aux environs de 350 kJ/mol, à comparer à celle du triméthylsilane HSi(CH3)3, qui vaut plutôt 393 kJ/mol. Pour cette raison, le TTMSS est utilisé en synthèse chimique comme donneur d'atomes d'hydrogène. Il est présenté comme alternative plus écologique à l'hydrure de tributylétain HSn(CH2CH2CH2CH3)3[4],[5].

On peut le préparer en protonant du tris(triméthylsilyl)silyllithium LiSi(Si(CH3)3)3, lui-même dérivé du tétrakis(triméthylsilyl)silane Si(Si(CH3)3)4[5] :

Si(Si(CH3)3)4 + CH3Li ⟶ LiSi(Si(CH3)3)3 + Si(CH3)4 ;
LiSi(Si(CH3)3)3 + HCl ⟶ HSi(Si(CH3)3)3 + LiCl.

La réaction de chlorure de triméthylsilyle ClSi(CH3)3 et de trichlorosilane HSiCl3 en présence de lithium produit également du TTMSS, mais avec un rendement faible[6] :

3 ClSi(CH3)3 + HSiCl3 + 6 Li ⟶ HSi(Si(CH3)3)3 + 6 LiCl.

Il existe de nombreux complexes préparés avec le ligand hypersilyle –Si(Si(CH3)3)3[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Fiche du composé Tris(trimethylsilyl)silane, 97%  », sur Alfa Aesar (consulté le ).
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b Fiche Sigma-Aldrich du composé Tris(trimethylsilyl)silane 97%, consultée le 21 novembre 2020.
  4. (en) Chryssostomos Chatgilialoglu*, Carla Ferreri, Yannick Landais et Vitaliy I. Timokhin, « Thirty Years of (TMS)3SiH: A Milestone in Radical-Based Synthetic Chemistry », Chemical Reviews, vol. 118, no 14,‎ , p. 6516-6572 (PMID 29938502, DOI 10.1021/acs.chemrev.8b00109, lire en ligne)
  5. a et b (en) Joachim Dickhaut, Bernd Giese, George A. O'Doherty et Leo A. Paquette, « Tris(trimethylsilyl)silane », Organic Syntheses, no 70,‎ , p. 164 (DOI 10.15227/orgsyn.070.0164, lire en ligne)
  6. (en) Hans Bürger et Wolfgang Kilian, « Spektroskopische untersuchungen an tris(trimethylsilyl)silan und -silan-d1 », Journal of Organometallic Chemistry, vol. 18, no 2,‎ , p. 299-306 (DOI 10.1016/S0022-328X(00)85398-X, lire en ligne)
  7. (en) Marion Wilfling et Karl W. Klinkhammer, « Gold(I)‐Mediated Silicon–Silicon Bond Metathesis at Room Temperature », Angewandte Chemie International Edition, vol. 49, no 18,‎ , p. 3219-3223 (PMID 20349479, DOI 10.1002/anie.200905950, lire en ligne)